Young Thug

Enfer et damnation. Avec ce mois de juillet mi-caniculaire mi-automnal on n’a pas vu venir l’été, il reste peu de temps pour préparer ses playlists disco-funk, télécharger comme un porc depuis Youtube et Soundcloud “parce-que-ça-capte-pas-dans-le-Lubéron”, et mettre les chances de son côté pour pouvoir briller en société et répondre à cette question : ça va être quoi ce putain de tube de l’été ?

Il sera pop et cool, comme Jamie XX et Young Thug

 

“Hé les vacances c’est pour tout le monde” comme disent les cons. Et pour le cerveau aussi. Un bon tube de l’été ça détend, ça dépayse, ça prend pas la tête, et quand Jamie XX et son physique de Max Boublil du pauvre (à moins que ça ne soit l’inverse) balance un pur son avec le Jeune Voyou, ça déboîte.

On va l’écouter où ? Partout où les gens ont du goût. Au bord de l’eau, à l’apéro, au camping, c’est du waterproof et c’est tout terrain.

Il faut dire quoi pour passer pour un bon gros connard ? “Très bien Jamie XX en live, mais je l’ai vu en B2B avec Four Tet en Dj Set, c’était horrible”.

Les challengers :

Il sentira le chaud et le sexe, comme The Weeknd

 

Y’a 10 ans pour vous l’été c’était Juanes et Daddy Yankee à fond, chemise ouverte et bootyshake maladroit. Après votre 5/10 au bac espagnol et votre mauvaise année d’Erasmus à Santander, vous réalisez que le reggaeton c’est toujours la même chanson et des paroles de merde, et vous découvrez la chaleur, la vraie, celle qui sent le cul et le stupre. Le tube de l’été c’est The Weeknd quoi.

On va l’écouter où ? Pas de jalousie, ça s’écoute dans un jacuzzi, au Cap d’Agde et en boite échangiste (parfois les trois ensemble), en tapant sur l’épaule de Patrick Sébastien.

Il faut dire quoi pour passer pour un bon gros connard ? “Y’a vraiment une scène R’n’B émergente au Canada, on peut le dire, Drake a placé Toronto sur la carte”.

Les challengers :

Hold you down – DJ Khaled

Il sera chill comme Peaches & Cream de Snoop

Un bon tube de l’été c’est aussi un morceau qui fleure bon les vacances, quand on n’a pas envie de danser parce qu’il fait trop chaud, mais juste se dandiner. La petite épaule qui monte et redescend. Et surtout, un gros joint à la main.

On va l’écouter où ? Dans l’eau.

Il faut dire quoi pour passer pour un bon gros connard ? “Tu savais que Snoop se présente comme directeur de Twitter ? Quelle audace !”

Il sera cheesy et R’n’B comme Omarion

Un bon tube de l’été c’est aussi un morceau qu’on n’écouterait jamais en temps normal, bien cheesy et putassier à souhait, reconnaissable après trois notes, le genre guilty pleasure qu’on écoute en scred’ toute l’année et qu’on peut enfin assumer. Comme l’immonde marcel que vous ne manquerez pas d’arborer malgré votre musculature défaillante et votre bedaine de buveur de bières à 10 tokens à la Weather. Et quel plaisir de beugler “he gotta eat the booty like groceries”…

On va l’écouter où ? Dans toutes les pools party américaines. Dommage si vous partez en Bretagne.

Il faut dire quoi pour passer pour un bon gros connard ? “T’as jamais fait de pool party ? T’as rien connu alors”.

Les challengers :

Chris Brown / Tyga – Ayo 

Il sera rap vénère, comme Vic Mensa et Kanye West

Nique sa mère la réinsertion, l’été c’est pas synonyme de vacances pour tout le monde, il faut bien un gros son qui tâche quand on doit se taper le RER bondé tous les matins parce que la RATP a la bonne idée d’en supprimer la moitié. Le tube de l’été sera énervé, revendicateur, ou très con, tant que ça fait du bruit.

On va l’écouter où ? Dans le métro/RER/bus. Peu importe. L’important c’est qu’il fasse chier les voisins.

Il faut dire quoi pour passer pour un bon gros connard ? “Moi de toute façon je pars hors saison, y’a trop de monde en été”.

Les challengers :

Il sera un mélange des cultures parce que c’est important le multiculturalisme, comme Everyday de A$AP Rocky

C’est à cause de vous que le mot bobo est progressivement devenu une insulte. Pseudo chic et raffiné avec votre chemise en lin blanche et le Monde Diplo sous le bras (“oui c’est vraiment le meilleur magazine en France” : on te voit à l’acheter qu’une fois par an gros), le tube de l’été mélange jazz, disco, rock, funk, et puis un peu de rap pour s’encanailler. Vous avez grandi dans le 92, comme Booba, à Rueil-Malmaison certes, mais dans le 92 quand même.

On va l’écouter où ? Au Cap Ferret, là où globalement la mixité et le multi-culturalisme est à son minimum.

Il faut dire quoi pour passer pour un bon gros connard ? “J’ai pas raté un seul concert d’Action Bronson. De toute façon c’est dans mon contrat, je bosse chez Vice”.

Les challengers :

Ilovemakkonen, Leave u 4 myself 

En vrai ça sera de la merde. Comme chaque année

On va pas se leurrer, comme chaque année on va s’envoyer un énorme merde. Las Ketchup, DJ Bobo, la discographie de David Guetta, pas moyen d’y échapper même au rayon frais du Franprix  on va en bouffer. Et avec son Bogda-Bogdanov, l’autre abruti d’Hanouna risque de remporter la palme. Chienne de vie.

On va l’écouter où ? Partout, et ça sera l’enfer. Pire que le froid, la grippe aviaire ou Stéphane Guivarc’h, le tube de l’été s’infiltre partout et on ne peut y réchapper.

Il faut dire quoi pour passer pour un bon gros connard ? “C’est pas si mal Helmut Fritz”.

Les challengers :

  • La discographie de cette brillante actrice de Louane ;
  • Maitre Gims ;
  • Kendji Girac.

Bonus : le challenger, Stephane Bern

Si vraiment vous voulez peser dans le tube de l’été game, optez pour un choix à contre-courant : les musiques royales de Stephane Bern, et True Survivor de David Hasselhoff dont on parle ici.

Stéphane Bern

Thug Life Baby

 

Share:
Written by Ludovic Mazarin
Rudeboy.