En 2018 Instagram c’est beaucoup d’influenceurs qui postent des photos de vie que tu n’auras jamais mais pas que. Oui Instagram a été hacké par une avalanche de comptes de memes. Pour ta mère, ton père ou ta grande tante, ce sont des images détournées illustrant ou faisant écho à des moments de vie et/ou une actualité de la pop culture. Tout ça n’a qu’un objectif : te faire rigoley.

Avec le temps les memes sont devenus une culture à part entière. Pour les comprendre il faut avoir les bonnes références : iconographiques, culturelles, historiques. C’est presque une sorte d’art contemporain de la culture internet, on ne comprends pas tout du premier coup et il y en a de plus ou moins bon goût. Pour mieux déchiffrer et comprendre cette culture on est allés interviewer @Yugnat999 qui poste des memes en franglais plus vite que son ombre et nous régale un peu plus chaque jour. 

La Frasque – Comment et pourquoi t’as démarré ton insta ?

Yugnat 999 –  À la base c’était mon compte perso, je partageais des photos banales comme tout le monde et de temps en temps des memes que je trouvais ou que je faisais. Je partageais tous mes memes sur Facebook via différentes pages/groupes, mais je me faisais bannir à répétition a cause de l’algo ou de signalements massifs. Se manger un ban de 30 jours, revenir 3 jours et se reprendre une sanction c’est fatiguant. Facebook c’est de plus en plus de la merde. Du coup, j’ai commencé à partager plus de memes sur insta, à en faire de plus en plus moi mêjme, c’était genre y’a 4/5 mois. Comme j’ai vu que ça prenait bien et que mon nombre d’abonnés augmentait rapidement j’ai décidé de faire plus que ça sur ce compte et de le consacrer à mes memes. En gros sur ce compte c’est 95% de créations originales et 5% de trucs trouvés sur internet.

La Frasque – Si tu devais expliquer à ta grand mère de 80 ans ce qu’est un « meme » tu lui dirais quoi ?

Yugnat 999 – Déjà je devrais lui expliquer comment on va sur internet et ça c’est relou. Je lui dirais sûrement que c’est des images avec des légendes, des trucs totalement absurdes ou au contraire qui parlent à plein de monde sur des sujets super variés.

La Frasque – Pourquoi utiliser le franglais ?

Yugnat 999 – En vrai aucune idée, une fois j’ai fait un meme en franglais qui a trop bien marché et de fil en aiguille c’est devenu ma marque de fabrique. Ça évite que j’ai à rajouter un watermark degueu sur l’image, les gens identifient direct que ça vient de moi généralement et puis c’est marrant, dans le monde de l’entreprise les anglicismes c’est monnaie courante, à Paris les gens qui sont « cools » utilisent des mots d’anglais, c’est une manière comme une autre de me foutre un peu de la gueule de tout ça.

La Frasque – Tu es très productif et sors plusieurs memes par jour d’où tu tiens ton inspiration ?

Yugnat 999 – Yes je fais entre 10 et 20 memes par jour. L’inspiration elle vient toute seule, dès que je fais quelque chose j’essaie de me demander si ça pourrait parler aux gens, s’ils ont déjà vécu des situations similaires. Y’a deux possibilités : soit je me retrouve face à une situation et là direct je cherche une image marrante pour illustrer ça de la meilleure manière. Soit en traînant sur internet je tombe sur une image ou un template de meme qui m’inspire et j’en fais quelque chose. En gros soit je pars de la caption soit de l’image.

A post shared by Yugnat999 (@yugnat999) on

La Frasque – Avec quoi tu réalises tes memes ?

Yugnat 999 – 99% du temps avec mon tel et des apps de retouches. Sinon un peu sur mon ordi avec Photoshop mais ça prend beaucoup plus de temps. Je mets généralement 3mn à faire un meme sur mon tel.

La Frasque – Qu’est ce que tu penses de la baston Booba Kaaris ?

Yugnat 999 – Que c’est génial, ça fait une source de memes pour une semaine. Pour eux c’est un coup de pub de ouf. Après les raisons et la manière dont ça s’est passé je m’en fous un peu, ils ont 40 ans ils ont droit de gérer leurs différents comme ils l’entendent même à la manière de mongolo.

A post shared by Yugnat999 (@yugnat999) on

La Frasque – Le meme dont tu es le plus fier jusqu’ici ?

Yugnat 999 – Franchement j’en ai aucune idée, j’en ai fait tellement depuis 1 an que je saurais pas dire. Je suis fier quand ça parle aux gens et qu’ils s’identifient à des situations que je vis.

La Frasque – Tes comptes insta préférés pour rire un bon coup ?

Yugnat 999 – Les comptes avec des images cursed genre metavision ou la parte strana dell’ internet

La Frasque – Est ce qu’il y a une culture des memes pour toi et en quoi ça a changé (ou pas) la façon dont les gens utilisent instagram ?

Yugnat 999 – Y’a une vraie culture des memes, les puristes te diront qu’Instagram c’est le fin de la chaîne quasiment en terme de memes. C’est peut être vrai si tu cherches des trucs obscurs et avec des degrés de complexité dans la vanne il vaut mieux aller sur reddit ou 4chan. Mais bon j’essaye de faire des trucs qui parle au plus grand nombre donc Instagram ça me convient très bien, et ils sont tellement moins chiants que Facebook. Je sais pas si ça a changé la façon d’utiliser Instagram parce que je cherche très peu de memes sur cette plate-forme, mais je pense que les gens qui me follow doivent avoir leur feed submergé de memes et que ça doit un peu les fatiguer à la fin quand même ahahha.

La Frasque – Est ce qu’il existe des memes « premium » qui incluent du second degré beaucoup plus recherchés que les memes « mainstream » ?

Yugnat 999 – Oui comme je te disais, les puristes vont pas sur Instagram pour digger leurs memes, les trends ou les templates, ils vont sur des sites et forums ouverts à tous certes mais un peu plus complexes d’accès. Y’a tellement de sortes de memes : les meta, les anti, les litteraux, etc… certains sont compréhensibles que si t’as un certain bagage derrière et que tu comprend la référence à un autre meme ou trend internet.

La Frasque – Est qu’on peut faire des memes de tout ?

Yugnat 999 – Oui mais on peut pas les partager avec tout le monde.

A post shared by Yugnat999 (@yugnat999) on

 

Si tu veux ta dose d’humour en franglais go follow @Yugnat999, et mercé.

Share: