La résurrection de l' Universal Zulu Nation

L’UNIVERSAL ZULU NATION fut créé en 1973 dans le Bronx river – un ghetto nord de New York – par un ancien membre du gang des Black Spades, Afrika Bambaataa, alors qu’un jeune homme.
Sous son premier nom, THE ORGANISATION, cette association proposait une alternative pacifiste dans les quartiers pauvres de New York contrôlés par les gangs. Plus qu’une réalité concrète, THE ORGANISATION était le dénominateur commun à une poignée d’individus qui rejetaient les intentions criminelles des gangs, préférant l’esprit convivial des soirées de musique et de danse organisées dans les quartiers du Bronx.

En janvier 1975, le meilleur ami d’Afrika Bambaataa, Soulski, décède à la suite fusillade lors d’une rixe entre gangs ennemis. Afrika Bambaataa éprouvera alors une aversion radicale envers la violence et les gangs; il quitte définitivement le gang des Black Spades. Puis, influencé par le film de Cy Endfield « ZULU », qui retrace les luttes héroïques d’une tribu sud-africaine contre les colons anglais, Afrika Bambaataa décide de renommer THE ORGANISATION en ZULU NATION.

C’est sous cette bannière désormais, que de jeunes individus pacifistes, les ZULUS s’expriment par la Danse, le Graffiti, le Mceeing et le Deejaying partout dans le monde.

La résurrection de l' Universal Zulu Nation

Suite à l’avènement du Gansta rap assimilant drogues, gangs, bitch and co, le HipHop a changé. Beaucoup pensait que la Zulu Nation n’aurait plus un rôle à jouer dans la culture urbaine avec ses principes fédérateurs : « Peace, Love, unity and having fun ». Mais le 20 janvier un des jeunes espoirs du rap américain a annoncé son adhésion à la ZN et cela en même temps qu’il sortait son premier album : Ba.da.$$ (énorme coup de promo pour la Nation des Zulus)

Les différents chapters ont plus ou moins réussi a garder en vie la ZN dans le monde entier grâce aux Zulu Kings, et Zulu Queen qui nomme Bambaataa dans chaque ville qu’il traverse.

Cette espoir de survie s’est maintenant transformé en espoir d’une résurrection pour la Zulu Nation grâce à l’investissement de mecs comme Q Tip, Joey Bada$$, Lil Wayne, Big Boi, Nas, Freddie Gibbs ou 9th Wonder.

Retrouver l’inspiration de « ONE NATION » dans le projet fou de 2PAC ici.

La résurrection de l' Universal Zulu Nation

 

Share:
Written by Ludovic Mazarin
Rudeboy.