Mercredi Jazz avec cinq amis pour ce concert au Flow. Petit vin chaud sur la terrasse de la péniche. Le pont Alexandre III brille dans la nuit juste au-dessus de nous. À deux pas de là, la tour Eiffel scintille : 20 heures, premier concert.

La salle de concert est dans la calle du bateau. Et y’a le batteur de Rohey qui est en train de passer à l’abordage. Il mitraille sur son kit, ça résonne avec fracas dans tout le navire. Putain quelle énergie ! Je me dis qu’il va nous couler. Titanic version Jazz. Mais non, son coup de baguette frôle la limite du trop sans jamais la toucher. Sacré voyage et on accoste à bon port, prêt pour le second concert.

Moses Boyd.

Je voyais des lignes de couleurs. Bleues, mauves, argentée. Elles ondulaient au rythme des instruments et des émotions. Et puis j’ai rouvert les yeux pour voir le batteur. Moses Boyd c’est une intensité extrêmement smooth. Trois quarts d’heure à se laisser bercer.

Après avoir rencontré cette chanteuse autour d’une clope elle nous invite à son concert du lendemain. C’est une belle lesbienne espagnole avec un joli ciré jaune.

On sort du bateau et là c’est scène de guerre. Flashs, cris et sanglots. Demi Lovato se fait escorter du Faust par la sortie artistes après son show privé. Je suis un peu déçu, j’espérais voir Bieber ! Tant pis, on passe devant Invalides qui trône dans la nuit. Direction la rue Saint Dominique. Un de mes potes y habite quelques semaines en colloc avec les membres de Palaye Royale. Appart classique de groupe de rock : bouteilles, pailles et miroirs. Il y a des câbles partout et la salle de bain est flinguée.

Mais l’ambiance est calme, posée.

Ça parle différence culinaire entre paname et LA. On fume pas mal et on enchaîne sur Bosh, Gaudi et le dessin. Emerson, le batteur (jamais deux sans trois), à un coup de crayon incroyable. Il me montre son dessin de l’après-midi. Quatre heures à reproduire Notre Dame avec une finesse incroyable. L’air devient de plus en plus chargé de fumée et Emerson me fait de plus en plus penser au Christ. Il est grand mince avec de longs cheveux. Du coup je lui je lui confis que la couronne d’épines portée par Jésus pendant sa crucifixion est conservée à Notre Dame. On peut l’apercevoir chaque premier vendredi du mois.

Share:
Written by Jeremie Lambert
Récits et pensées straight outta Paname. Allergique à l'orthographe.