En 2003, le film « Moi, César, 10 ans ½, 1m39 »  avait marqué toute une génération. Pour rappel, c’est l’histoire de 3 enfants, César, Sarah et Morgan, qui décident de partir à Londres pour retrouver le père de Morgan. Le film nous raconte donc l’épopée fantastique de cette bande de copains. Mais aujourd’hui, on se focalisera uniquement sur l’un des trois protagonistes de ce film : Morgan, et plus particulièrement sur sa toute récente carrière de rappeur.

 

Acteur et comédien

Dans la vraie vie, Morgan, c’est Mabo Kouyaté, un jeune homme de 27 ans né en région parisienne et plus précisément à Neuilly-sur-Seine. Mais Mabo passera une grande partie de sa jeunesse à la Chapelle, le quartier très hétéroclite du 18ème arrondissement. Ce métisse aux cheveux blonds – or a eu l’occasion de côtoyer plusieurs pointures du cinéma / théâtre français. Il a notamment joué avec Gérard Depardieu et Sadek dans le film Tour de France, mais il a aussi eu le rôle du « Chevalier Danceny » dans la pièce de théâtre Les liaisons dangereuses, mise en scène par le très célèbre John Malkovitch entre 2011 et 2013.

 

Musicien et rappeur

Mabo a été bercé toute sa jeunesse dans une ambiance multiculturelle musicale. Il est également musicien depuis son plus jeune âge, il a pris des cours de piano pendant plusieurs années au conservatoire des Lilas (93).

C’est en 2017 que notre acteur – musicien décide de se lancer dans le rap en sortant son premier projet « Young Romance ». Mabo nous a confié qu’après plusieurs mois de réflexion il avait besoin de sortir un premier projet. Vous pourrez d’ailleurs le télécharger ici.

Cet EP est composé de 4 sons qui pourraient s’assimiler au « Rap Cloudy ». Ce style de musique s’illustre par des productions instrumentales lentes et évasives, une ambiance anxiogène et des paroles simples qui permettent de raconter des choses que tout le monde vit. Mabo nous parle à sa façon d’amour, de trahison et de plein d’autres thèmes que nous vivons tous au quotidien. Cet EP est une invitation à se vider la tête, comme notre jeune rappeur nous l’a si bien expliqué.

 

 

Mabo nous a également dévoilé que la réussite de ce premier projet, il la doit à Théo, appelé Theos, le beatmaker de toutes les productions musicales présentes sur l’EP. Nos deux artistes forment un binôme qui ne laisse rien au hasard, tant pour la réflexion des thèmes que pour l’exécution et la production des morceaux. Le duo n’a d’ailleurs pas lésé sur les moyens pour sortir deux clips-vidéos pour deux morceaux de son EP. D’ailleurs, ces deux vidéos nous montrent la capacité de Mabo à pouvoir créer deux univers différents au sein d’un même projet. On constate que le clip pour la chanson Liquide s’appuie sur des codes de clip de rap oldschool, à l’inverse d’un clip beaucoup plus dans l’ère du temps pour le morceau Backwoods.

 

 

Nous pouvons donc en conclure que notre rappeur aux boucles d’or n’a pas froid aux yeux. Après avoir joué avec les plus grands au cinéma ou au théâtre, il décide de se lancer donc dans l’univers ambigu du rap, et tout ce qu’on lui souhaite, c’est qu’il y laisse sa trace. Son deuxième projet dans les prochains mois ! Stay tuned !

Share:
Written by Yvan Palma
Poète Zinda