Metro-Boomin
If Young Metro don’t trust you, I’m gon shoot you… Si cette phrase scandée par Future, aujourd’hui culte et utilisée par le jeune producteur en introduction de ses morceaux (et reprise par Drake) apparaît maintenant comme une évidence, l’ascension de Metro Boomin reste frappante de par sa fulgurance.
Metro Boomin

If Young Metro don’t trust you…

Qui pouvait prévoir un tel ouragan ? Certes, le talent de Leland T. Wayne de son vrai nom n’est pas à discuter. On a à faire à un beatmaker né, dont on se demande s’il n’est pas né avec une TR-808 entre les mains.

Mais aujourd’hui, Young Metro est bien plus qu’un beatmaker surdoué. Il endosse depuis bientôt deux ans le rôle de Directeur Artistique pour Future, le rappeur le plus en vue du moment ; et l’explosion au niveau global de ce dernier est intimement liée aux productions sombres et hypnotiques de Metro Boomin. À seulement 22 ans (!), le producteur peut déjà se targuer d’un catalogue de titres dont rêverait nombre de ses congénères. Petite revue d’effectifs (à noter que la plupart des titres cités plus bas ont été produits en collaboration avec d’autres producteurs).

10/ Future – Monster

Ce morceau hallucinant marque le point de départ du règne toujours en cours de Future, après un album en demi-teinte (Honest) et une séparation houleuse avec Ciara, et pose les fondations de leur fructueuse collaboration. Young Metro se retrouve pour l’une des premières fois a l’écran, dansant dans la cuisine en total look Bape.

 

9. Meek Mill ft. Future –  Jump out the face

Comme souvent avec Meek Mill, c’est rapide et efficace, et le rappeur de Philie crache ses couplets avec sa hargne habituelle. La voix éraillée et distordue de Future alliée à la noirceur de la production fait le reste du boulot.

8. Future – Purple reign

« I just need my giiiiirlfriend… » : nulle question de Ciara ici, Fewtch évoque en fait son addiction à la codéine, et c’est sublime.

 

7. Young Thug x Metro Boomin – Some more

« Metro Boomin want some more nigga » : l’alchimie éprouvée sur les collaborations de Thugga et Metro n’est plus à prouver, en témoigne leur projet commun Metro Thuggin.

 

6. Travis Scott ft. Rich Homie Quan, Young Thug – Mamacita

Trois des personnages les plus singuliers du rap jeu se retrouvent sur ce titre aussi inquiétant qu’entraînant, où la production éthérée du jeune prodige fait des merveilles.

 

5. Drake et Future – Big rings

Gros défouloir trap pour ce morceau en guise d’anthem célébrant la réussite de ses deux auteurs.

 

4. Drake et Future – Jumpman

Tout a été dit sur ce track déjà légendaire, que Kanye West tentera vainement de singer sur Facts. L’un des plus grands tubes de Metro Boomin à ce jour.

 

3. Future – Karate Chop

L’histoire retiendra ce titre pour deux raisons majeures : toute d’abord parce que Future y popularise définitivement le flow saccadé qui établira un standard pour toute la fange trap du rap des années à venir. Mais surtout car c’est suite au succès du morceau que Young Metro abandonne définitivement ses études pour se consacrer pleinement à la production.

 

2. ILoveMakonnen ft. Drake – Tuesday

Le rappeur/crooner d’Atlanta ILoveMakonnen se remettra-t-il de ce tube interstellaire ? On n’est toujours pas allé en club le mardi depuis, mais quel track !

 

1. Future ft. Drake – Where you at

Après tant de galères, Future prend du recul sur le travail accompli et se demande bien où se trouvaient tous ces haters avant qu’ils ne finissent par l’aduler. C’est le morceau de la victoire, et quoi de mieux comme célébration qu’une danse sur le toit d’un building avec ses deux fidèles sbires Metro Boomin et Dj Esco ?

 

Share: