Halte aux théories conspirationnistes ! Cet article vous semblera un peu racoleur, mais c’est aussi ça la réalité dans les internets.

Malédiction des Kardashian Jenner késako ?

C’est d’ailleurs Kylie Jenner, benjamine du clan qui évoque cette étrange théorie au sein même du show qui l’a vu grandir Keeping Up with Kardashian . Il semblerait que les hommes qui gravitent autour des filles Karda­chiantes (oups) passeraient tous par des étapes diffi­ciles. Preuves à l’appui ? Les différents problèmes d’addictions à l’alcool et aux drogues chez Scott Disick et Lamar Odom (ce dernier ayant failli perdre la vie suite à une overdose) ou encore les pétages de plombs à répétitions de Kayne West qui n’ont cessés de nuire à sa carrière. Pire encore, certains n’hésitent pas à désigner ce petit squad de meufs siglé KK comme un clan de castratrices ne laissant pas de place aux hommes. Elles seraient en partie responsables de la dépression continue du seul garçon de la fratrie Robert Jr, et auraient contribué à la transformation tardive de leur père et beau père, en femme. Pour conclure sur un petit fond de psycho de cuisine freudienne, on irait jusqu’à dire qu’il aurait pris des hormones pour devenir une femme et s’arroger à son tour le pouvoir.

Comme dirait Booba « ma mère c’est mon père je suis number one pour elle ».

Ca fait beaucoup pour vous ? Oui je sais.

Pourquoi on en parle la maintenant, tout de suite ?

Parce qu’il paraît que la benjamine Kylie, âgée de seulement 20 ans, à la tête d’une fortune personnelle de 50 millions de dollars, gourou des réseaux sociaux et des cosmétiques soit enceinte d’un certain Travis Scott. Et ça, tous les médias en parlent.

Outre atlantique c’est simple ce week-end tu avais le choix : le mouvement de protestation en NFL ou bien scruter les dernières publications Snapchat de Kylie Jenner à la recherche de la moindre trace de Baby bump (oui je l’ai fait keskia ???!!!).

Si rien n’est encore confirmé il s’agit simplement de l’application à la lettre de la doctrine Kardashian-Jenner : faire enfler la rumeur et le buzz par conséquent. Ce procédé n’a cessé de faire ses preuves. Elles sont aujourd’hui à la tête d’un empire commerciale qui repose en grande partie sur leurs frasques.

Sauf que tout ce brouahah, ce bruit, source de pollution et bien ça nuit. La réputation des hommes qui partagent la vie des sœurs Kardashian en prend un sérieux coup. Certains commencent à trouver des liens où il ne devrait pas y en avoir. Dernièrement, c’est le nouveau petit copain et apparemment bientôt futur papa de Khloe Kardashian (3ème dans l’ordre de succession) qui était la cible. Nombreux sont les fans de Tristan Thompson qui l’ont alors mis en garde sur son idylle avec Khloé Kardashian de peur que celle-ci ait un impact sur sa carrière. En cause, un petit coup de mou dans sa saison auprès des Cavaliers de Cleveland.

Alors qu’en sera t-il pour Travis Scott ?

Travis Scott, le fond et l’œuvre relayé page numéro 2 sur ton moteur de recherche préféré.

C’est simplement DINGUE. A l’heure actuelle, lorsqu’on veut se renseigner sur l’artiste il faut se rendre sur la page numéro 2 de Google afin d’accéder au contenu qui le concerne lui et rien que. Les premiers résultats du moteur de recherche ne font état que de sa relation avec la star de télé réalité. En dehors de cette liaison, il ne serait pas grand chose. Les titres des articles relayés sur les recherches sont accablants : « Qui est Travis Scott, le compagnon de Kylie Jenner ? ».

Pourtant il ne s’agit pas d’un rappeur qui sort de nul part. Prometteur depuis le début, il débarque avec une vraie proposition musicale. Infrabasses et rythmes lents on se souvient encore en 2015 de son morceau Antidote. La mélodie était prenante et le clip n’est pas mal non plus. Le son faisait d’ailleurs écho aux manifestations de Ferguson.

L’artiste est talentueux, précoce il apprend très rapidement à jouer de nombreux instruments. Il lui arrive même de réaliser certains de ses vidéoclips. Ce n’est pas encore Wolfgang ni même Nina Simone, mais tout de même il en fait des choses entre deux cycles menstruels de la petite Jenner. Début juillet 2017 il annonce même devoir mettre sur pause sa carrière afin d’étudier à Harvard l’architecture. Rien que ça.

En 2015, il accordait une rare interview à Mouloud Achour pour l’émission Clique. En la visionnant à nouveau aujourd’hui et aux yeux des récents évènements, les propos du rappeur résonnent différemment. Lors de cet entretien il évoquait le fait de ne pas vouloir qu’on l’enferme dans des cases prédéfinies, ne se considérant pas comme un simple rappeur. Par la suite, le journaliste l’interroge sur son rapport aux réseaux sociaux et à internet de façon plus global. Sa réponse est catégorique : internet est un cirque, les réseaux sociaux aussi et il se vante de mener la danse. Effectivement, un comble pour quelqu’un qui date l’une des personnes les plus influentes sur ces nouveaux médias.

Une autre référence qui peut faire sourire, lorsqu’il mentionne sa fascination pour le porno, et les « Fat ass ».

Pour finir, Achour lui demandait comme à son habitude sa définition d’une Clique.

Scott lui répond : « c’est un groupe de gens qui te tire vers le haut, qui te pousse à t’améliorer et qui reflète parfaitement qui tu es ».

Alors ? Dis moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es ?

Share: