Arian Asllani, mieux connu du public rap sous le nom d’Action Bronson (en référence à Charlie Bronson, dont il regardait fréquemment les films avec son grand père) est né voilà plus de trente ans dans le Queens à New York.

On vous la fait courte, le mec est un ancien chef cuisinier (notamment pour l’équipe de baseball des Mets de NY) ayant du quitter malgré lui les fourneaux pour cause d’une fracture de la jambe. Et pour notre plus grand bonheur, poussé par ses amis à se lancer à plein temps dans la musique, Arian ne retournera jamais en cuisine. Il le dit d’ailleurs très bien lui-même (dans un extrait d’une interview de allhiphop.com) : “If you could be the “greatest rapper alive” or the “greatest chef alive,” which would you choose and why?

Action Bronson: « Greatest chef alive, man. This rap sh*t is easy, but being the greatest chef is not easy. That takes a lot of work. This rap sh*t, it just comes kind of naturally. I didn’t know it happened, until it started happening. You know, for the most part, I would rather be the best chef in the world, 100%, because I don’t have to fight after the club. I want to get p*ssy after the club. I don’t want to f*cking fight. So, I want to eat good food. You know, p*ssy and lamb.»

who the fuck is Action bronson

La musique d’Action Bronson est grandement influencée par son quartier d’origine, le Queens. Ce même quartier qui a vu naître (entre autres) certains des rappeurs favoris d’action Kool G rap, Mobb Deep et Nas, rien que ça.

Malgré son éclosion tardive dans le rap jeu (premier album sorti en 2011 seulement), Action Bronson a déjà sorti de nombreux projets (2 albums, 1 EP et 4 mixtapes). Et, fait assez rare dans le Hip Hop aujourd’hui, chaque projet est réalisé par un seul et unique producteur. Fan de NWA et de son légendaire producteur Dr Dre, Action Bronson aime que tout soit mixé proprement, et tient à s’assurer de la cohérence sonore et de l’homogénéité de chaque projet. Il a ainsi notamment collaboré avec Party Supplies (Blue Chips et Blue Chips 2),  The Alchemist (Rare Chandelier), Harry Fraud (Saaab Stories) ou Statik Selektah (Well Done).

Nous, on l’aime pour sa propension a nous faire voyager avec des lyrics complètement fou, savoureux mélange de bouffe, drogue, alcool, fille et moults références culturelles. Petit florilège de nos morceaux et punchlines préféré(e)s du bonhomme.

Solo

The Shiraz

4ème track du premier projet d’Action Bronson. Sur un sample de Brother Jack Mc Duff, il nous introduit dans son monde merveilleux fait :

  • de  meufs / sport (“Bring a hooker to the muthafuckin Jets Inn. In the sack, break her back like a redskin”, les fans de Foot cainri se délecteront du jeu de mot présent dans cette petite perle) ;
  • de weed (Two fingers hold the potion, when i’m smoking, slow motion, snatch a snapper out the ocean, im my lungs, go the drugs, like the red chief»)
  • et… de shit  (“Hash straight from the dessert, can knock a camel off”).

Pouches of Tuna

Samplée : “Rest in peace” – Extreme

Premier morceau de Blue Chips, Il s’agit d’un des rares featurings présent sur ses projets. Action est en effet aller chercher le très bon Roc Marciano, auteur de Marci Beaucoup en 2013 (à écouter d’urgence).

Le titre fait référence a l’utilisation de boite de thon comme monnaie en prison. L’argent et la belle vie sont donc naturellement les thèmes principaux de cette chanson. Mais on retiendra surtout ses références au voyage :

  • Nagano – “Been on the honor roll, Sculptures of my body in nagano” Il s’agit ici d’une référence au boudha du temple de Zenko Ji, considéré comme la première statue bouddhiste introduite au Japon. Seule une copie de la statut est visible, et encore : seulement quelques semaines une fois tous les 6 ans !
  • Les Galapagos : «Blam Blam, a piggie try to put my family in the can. Strictly cop and go’s, until we laid in the galapagos ». Nouvelle petie référence à la prison : en effet, le rappeur du Queens nous explique qu’il n’hésitera pas à tirer sur un flic (“piggie”) si ce dernier essayait de mettre sa famille en prison. “Cop and go” est une référence au moment de stress quand tu viens de pécho et que tu rentre chez toi. Sauf que le rappeur ne rentre pas chez lui, mais part au Galapagos. Chacun son truc !

Pour plus d’informations sur le making-of de l’album, Pitchfork avait eu la chance de rencontrer Party Supplies et Action Bronson.

Comtemporary man

Party Supplies rend ici hommage aux années 80 (Peter Gabriel, Phil Collins, John Mellencamp, …) avec un medley tout simplement génial. Action quant à lui reste fidèle a lui même mélangeant à la perfection ses thèmes de prédilections :

  • Les drogues, le sport et les femmes, toujours : “Ginger ale laying in a knicks cup, pay thirty dollars for a dick suck, pay a hundred dollar for the joints i rolled, oyster bowl chilling in the cloisters ». Traduction : le verre des Knicks est rempli d’une de ses boissons favorites, le ginger ale-whiskey, puis il se fait sucer pour 30$, roule pour 100$ de weed et finis dans un musée d’art médieval de NY (the cloisters) pour manger un bol d’huîtres. Que demander de plus ?
  • La culture populaire ”You already know you a goner when i kiss your cheeks, lift your feet, like when your sister sweeps” ou comment un simple bisou peut signifier la fin d’une vie. Référence évidence au baiser fatal de Michael à Fredo dans le “Parrain II”.

Alligator

Bienvenue à l’anniversaire de Bronsolino : “Baby my ride so clean, I ride so dirty, I’m bout to buy an alligator for my birthday”. Une fois de plus, Action nous régale avec des lyrics toujours aussi improbable :

  • « Orgies at Hofstra, my bank account is like a polish doctor, My heart is cold, I sing a soldier opera, My drug as strong as Arnold ». Hofstra est une université américaine, et la légende urbaine la considère comme l’université avec le plus haut taux de MST aux USA. Puis Action compare son compte en banque à celui d’un docteur polonais, réputés pour leur opulence. Il termine en nous assurant que ca drogue est plus forte q’Arnold… Schwarzenegger.
  • « Push the limo to the stadium, Game 7 Knicks-Heat, Me and spike had to switches, cause he kept spilling Henny all on my bitch feet ». Quand Action Bronson va au stade, il fait les choses bien : non seulement il arrive en limo, mais il change aussi de place avec Spike Lee, le réalisateur ne cessant de renverser son verre sur les pieds de la meuf d’Action. Car oui, Spike est un habitué du premier rang du stade des Knicks, le MSG.

En featuring

Outre ses nombreux projets solo, Action Bronson a fait des apparitions remarquée sur de nombreux projets. Notre sélection :

Nana

Ce son est issu de l’excellentissime Acid rap de Chance the Rapper, jeune artiste de Chicago.

Red dot music

Autre son, autre jeune artiste très douée, toujours autant de kiff. Mac miller, Watching movies whith the sound off.

Run up on ya

Plus récemment, Action vient poser sur l’album de Joey Bada$$, autre valeur montante du Hip Hop New Yorkais. Il y retrouve à la production son ancien partenaire Statik Selektah.

Quid du nouvel album ?

Un des albums les plus attendus de l’année. C’est comme cela que l’on peut et doit présenter Mr Wonderful d’Action Bronson, dont la sortie est prévue pour le 25 mars. Le premier album avec un A majuscule pour notre rappeur albanais préféré.

On Connaît déjà trois sons de cet album :

Easy rider, produit par party supplies, le son rend évidemment hommage au film du même nom. Action nous gratifie au passage d’un clip à l’image de son rap : loufoque.

– Action crazy et Terry produit respectivement par Noah Shebib, collaborateur de longue date de Drake, et The Alchemist. On vous laisse vous faire votre avis. Nous, on adore.

Bonus track : food and concerts

En tant qu’ancien chef et étant issu d’une famille de fins cordons bleus, Action voue un culte absolu à la bouffe, figurant notamment deux émissions : « Action in the kitchen », mini série de 4 épisodes tournés quand il était encore chef.

Fuck that’s delicious : en collaboration avec Vice, Action nous fait un tour du monde de la bouffe au cours de sa tournée. Huit épisodes qui mettent l’eau à la bouche, littéralement. Son amour pour la gastronomie le pousse même à interrompre ses concerts afin d’aller acheter du poulet.

 

who the fuck is action bronson

D’ailleurs parlons en de ses concerts, tiens. Action est un des plus gros showman du hip-hop actuel. On avait eu la chance de le voir au Trabendo pour ce qui reste un des meilleurs concert hip-hop de 2013, où il nous avait régal, n’hésitant pas à quitter la scène pour venir spitter aux milieu de la fosse. XXL, magazine légendaire de Hip Hop en est même venu à faire un top de ses frasques sur scènes !

Et on ne pouvait pas se quitter sans désopilante pépite. Bisous !

Références

1 http://www.nydailynews.com/new-york/queens/chef-rap-celebrity-meet-queens-newest-hip-hop-star-article-1.1383382

2 http://allhiphop.com/2011/10/05/action-bronson-cooking-up-rhymes-punchlines-and-dinner/

3 http://www.wsj.com/articles/SB122290720439096481

4 http://www.japan-guide.com/e/e6001.html

 

Share:
Written by Ludovic Mazarin
Rudeboy.