who's the fuck is poggio

Paulo Poggioli aka Poggio est un DJ parisien de 25 ans, qui tourne avec Sun&moon et Brazda Bears.
Vous avez pu le voir à plusieurs de nos soirées, mais aussi au : Showcase, Badaboum, Glazart,  Pigallion, Rouge, Maxim’s, la Maroquinerie…

On te voit un peu partout en ce moment : en solo, avec le Tealer Gang et même dans un nouveau projet avec Baastel appelé « Bradza Beards », tu peux m’en dire plus ?

Un peu partout, c’est beaucoup dire. Mais j’ai la chance d’avoir pas mal de bonnes dates en ce moment. L’équipe de Tealer sont des amis de longue date, je joue pour eux quand ils ont besoin d’un Dj un peu plus Techno. Grace à eux j’ai joué plusieurs fois au Showcase, et pour ça je ne les remercierai jamais assez.

Brazda Bears est un projet que l’on vient de créer avec My Beer Baastel (Dure vie, Mind). On a eu un coup de cœur l’un pour l’autre, que cela soit amical ou musical, l’année dernière. On a mixé ensemble sur pas mal de dates, dit pas mal de conneries, puis on a eu envie de se lancer dans l’organisation d’événements. Surtout inviter les artistes qu’on kiffe. Notre première est le 20 Mars à la Machine du Moulin Rouge avec Varoslav (rue de plaisance) qu’on ne présente plus maintenant, Yakine (Lola Ed…) et Ja Male (Why Wait Music). On a hate, on espère vous y voir nombreux (event –> here).

who's the fuck is poggio

Où puises-tu tes influences pour tes sets  ? Et quels sont tes artistes références ?

J’écoute pas mal de musique différente et ça change très souvent, en général du Reggae, du Dub et du Disco. Difficile de déterminer mes artistes préférés, je dirais Traumprinz, Mr G, Delano Smith, Leon Vynehall, Premiesku et j’en passe.

Comment tu définirais ta musique ?

Mes Dj sets sont plutôt éclectiques, j’aime passer un peu de tout en m’adaptant au public.

Quels sont tes moteurs ?

Faire danser les gens et l’amour de la musique tout simplement.

Ton souvenir le plus marquant de soirée ?

Il y en a beaucoup, mais je dirais, au 12 Club, dans le squat d’artiste : le Bloc, d’ailleurs la dernière, c’était incroyable et bien sur la Weather au Bourget.

Le plus mauvais ?

Une embrouille au Zig Zag, sale mentalité la bas.

Quel est ton habitude la plus cheloue quand tu mixes ?

A toi de me dire, je ne m’en rends pas compte.
(J’ai adoré cette réponse !)

Question qu’on pose toujours : ta « killer track » ? Celle qui va forcément retourner tout le monde dans le club ?

Honnêtement, il y en a plusieurs mais celle que je prends le plus de plaisir a jouer c’est Minilogue – Doiicie.

La chanson qui te donnes l’impression d’avoir abusé des paradis artificiels ?

Marionette de Mathew Johnson.

La chanson que tu kiffes écouter en plein spleen un dimanche pluvieux ?

The Twinkles Brother – Patoo

Et la chanson que tu écoutes en cachette ?

Paradis – Garde le pour toi !
(Comme vous le voyez je suis un homme de confiance.)

Quelles sont tes prochains projets et dates qu’on doit connaitre ?

Les prochains projets ca se passera avec my man Baastel, très rapidement.

Dates :

20/03 : Brazda Party @ La machine du Moulin Rouge / VAROSLAV & YAKINE, JA MALE, BRAZDA BEARS

18/04 : Sun&Moon, TROY PIERCE (Item & Things, Minus), CHRISTIAN BURKHARDT (Cocoon)  

POGGIO everywhere :

Facebook : https://www.facebook.com/paulopoggio1
Soundcloud : https://soundcloud.com/poggio

who's the fuck is poggio

Share:
Written by Ludovic Mazarin
Rudeboy.