Cela fait un moment qu’on suivait Léo Seviyor, entre ses différents projets avec Les Mains Sales ou encore Moster on attendait la suite avec une attention toute particulière. Le voilà maintenant de retour avec un nouveau projet sous le nom de 3615 Bomo. Né de la rencontre entre David Sultan et Leo Seviyor courant 2016, deux amoureux du « BEAU » qu’il soit écrit ou musical. Leur projet se veut être une fusion entre 2 personnalités distinctes qui revendiquent une esthétique et une vision de l’Art

Et les voilà qui dévoilent leur premier single à travers un clip aussi singulier qu’interrogateur. C’est l’histoire de cet homme esclave de la routine, cet homme lambda qui rentre du travail chaque soir retrouver sa femme.
C’est l’histoire de cet homme fatigué qui ne s’évade qu’à travers des fantasmes plats, cet homme las et lâche qui confond choix et résignation. C’est l’histoire de cet homme qui juge trop vite, qui prend plaisir pour perversion, cet homme apeuré par lui-même, celui là même qui oublie ou refuse de savoir que chaque femme vit rit pleure et jouit des mêmes émotions.

 L’univers du jeune groupe se veut classique sans être rétro, kitsch sans être obsolète, fantaisiste sans être absurde. Les clichés deviennent vérité et la normalité devient relief. Ils puisent leur inspiration tant dans l’univers de Truffaut que dans les sonorités de Gainsbourg, ou dans la prose de Kool Shen. Aujourd’hui, les deux comparses commencent à s’ouvrir : la définition de leur mélange : « la NewVeille école » où l’élégance de la musique met en exergue la précise rudesse de la plume. C’est le moment précis où le Dandy découvre les beautés de la brute qui sommeille en lui.

Retrouvez le titre sur toutes les plateformes:https://fanlink.to/Gourgandines