Art du combat ou combat de l'art ? A la découverte de 4 Sang

Art du combat ou combat de l'art ? A la découverte de 4 Sang

Le rappeur 4 Sang vient nous livrer la perfusion dont on a besoin pour la rentrée. Avec sa série de freestyles sur instagram, il pique encore la bonne veine et fait chauffer notre hémoglobine.

Un environnement de contradictions

A cette occasion, nous avons pu discuter avec lui et nous avons découvert un artiste qui pratique le rap comme un sport. En effet, c’est en stimulant spontanément ses forces physiques et mentales qu’il parvient à canaliser les énergies contradictoires qui ont marqué sa jeunesse à Issy-les-Moulineaux.

“Dans mon entourage, j’ai 50% de gens qui ont fait des grandes études et l’autre moitié qui a fait de la prison”. 

Le rap, un sport de combat

Son sens affûté pour la saine compétition le mène aux sports de combat. Son adversaire préféré, c’est celui qu’il trouve dans l’arène du rap. Il aime affronter des prods. bien léchées, leur placer les bons mots aux bons moments jusqu’à les mettre K.O. unanimement et face au public.

Ne ratez surtout pas une occasion de le voir sur scène, il est de ceux qui prennent cet exercice comme un accomplissement.

“Un adversaire, t’es pas là pour le tuer, t’es là pour lui placer des bons coups”

Un combat entre ombre et lumière

Pour commencer, découvrez ou réécoutez son dernier EP, “Etoile Noire”. En trois titres, il montre les différentes couleurs de sa musique. Bien que marquée par la noirceur de pensées souvent macabres, elle s’éclaire de la “lumière qui le pousse à être mieux qu’hier”.

Un combat entre ombre et lumière

Pour commencer, découvrez ou réécoutez son dernier EP, “Etoile Noire”. En trois titres, il montre les différentes couleurs de sa musique. Bien que marquée par la noirceur de pensées souvent macabres, elle s’éclaire de la “lumière qui le pousse à être mieux qu’hier”.

 

Le clip qui accompagne Kandinsky, réalisé par Laura Siadkowski en est le parfait témoignage. 

4 Sang y est aux côtés de danseurs noirs comme son esprit maquillés de blanc comme sa peau. Les peintures de Betty Mariani viennent parfaire l’harmonie entre musique et esthétisme que le rappeur met en avant.

Comme un boxeur, 4Sang n’est pas là pour participer, il veut “marquer un max de points”. En effet, pourquoi se contenter de peu quand “La vie c’est GTA, t’as la possibilité de tout faire” ?

La Frasque l’a découvert, à vous de le suivre ! 

Theodore Cohen,