Die Antwoord back dans les bacs !

Die Antwoord back dans les bacs !

Le duo qui tabasse la scène alternative sud-africaine depuis des années, Die Antwoord - composé de Yolandi et Ninja - va sortir une nouvelle mixtape, deux longues années après leur troisième album Donker Mag.

Un nom simple et à l'image du groupe : Suck on this, qui reste pour le moment un mystère, et que l'on pourra la découvrir le 19 mai.

On ne les avait ni vraiment vus ou entendus depuis un moment. Dernière réelle sortie : leur très bonne prestation dans le film District 9 et quelques apparitions pour des featurings avec Marilyn Manson. Pour nous faire patienter, les deux compères ont déjà mis à disposition un premier track Dazed and Confused. A notre grande surprise, le titre n'apporte pas la tension habituelle et semble beaucoup plus accessible aux néophytes, un immense virage vers la douceur dans un morceau qui conserve toutefois l'énergie qui les caractérise. Pour le moment on ne sait pas du tout à quoi s'attendre, s'il s'agit d'un track isolé ou si c'est le nouveau visage que veut arborer le groupe.

Et puis comme un bonheur n'arrive jamais seul, le groupe a balancé un second titre Bum Bum que Ninja qualifie lui même "d'aventure porno-romantique" Un titre très explicite avec des parties en espagnol et d'autres en anglais. Un titre qui prend une nouvelle fois à contre-pied tout ce à quoi qu'on s'attendait à entendre de la part du groupe. Ça parle de baise, de bifle, clairement on n'était pas prêt.

On se pose aussi quelques questions concernant le producteur de Dazed & Confused : un certain “GOD”, dont on ignore l'identité. Alors est-ce Kanye West qui se proclame God depuis un moment ? Aphex Twin, qui est apparu dans un clip du groupe avec un sweat “Hello ! My name is God” ? Réellement un dieu avec lequel ils auraient une connexion ?

Le mystère reste entier mais on a hâte de découvrir tous les secrets de ce nouveau projet, et une chose est en revanche certaine : on est impatient d'écouter l'album et de les voir reprendre la route des scènes européennes.

Ludovic Mazarin,