La Üghett s'abandonne

La Üghett s'abandonne

ÜGHETT, trio parisien de chanson electro sexy, sort un premier clip suggestif qui tient toutes les promesses du titre « Enfin je m'abandonne ». À l'écoute de ce premier single, on imagine une Colette Renard du futur, hypnotisante, et on se laisse très vite porter par la musique résolument dance d'ÜGHETT. La famille des Sexy Sushi, Vive la fête, Yelle, Uffie et autres Miss Kittin a trouvé une petite soeur...

Derrière ce prénom, Ô combien cute et désuet, se cachent trois vieux copains qui n'en sont pas à leur coup d'essai puisqu'ils ont déjà travaillé ensemble dans SQUID AND THE STEREO.

Diane, diva excentrique haute en couleurs, et au charme électrique, écrit et chante ses textes, souvent érotiques, toujours légers et principalement en français. Harold aka Arok, DJ aux influences électro et tribales, et Goulwen, le geek multi-instrumentiste, s'occupent des instrus qui fleurent bon l'Europe du nord.

Sur scène, on est entre deux mondes parallèles : autant dans une scène de concert d'un film de Jodorowski que dans une bonne grosse teuf à Liège. On se sent beau, frais et libéré...

Et ça tombe plutôt bien puisque ÜGHETT sera en concert le 11 novembre au Pop up du Label, et le 25 novembre au Bus Paladium. En attendant, voici leur joli clip, réalisé par Dessil.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=5GDkM56aB58]

Anatole Persuy,