Passion : Italo Disco

Passion : Italo Disco La Frasque est allé interviewer une amie du crew, Cannelle, fan d'Italo Disco pour en savoir un peu plus sur ce style musical so kitsch but so cool.

La Frasque - Dans quel contexte as-tu découvert l'Italo Disco ?

Cannelle - J’ai découvert l’italo disco par hasard en soirée, et par le biais d’amis érudits de ce style musical.

LF - Qu’est ce qui te plait dans ce genre musical que tu ne retrouves pas ailleurs ?

Cannelle - Ce qui me plaît c’est le côté un peu loufoque très "années 80", de gros synthétiseurs sur les instrus. Quand on entend de l’Italo disco on a envie de se déhancher directement, c’est efficace.

LF - Depuis quand est ce que tu écoutes de l'Italo Disco ?

Cannelle - Ça fait à peu près deux ans que j’ai découvert l’italo disco, et un an que je m’y intéresse vraiment.

LF - Tes 5 sons favoris ?

Cannelle - Queen of the night de Camomilla Happy song de Baby’s Gang Dirty talk de Klein & m.b.o Casco cybernetic love Visitors koto Et bien sûr des classiques comme Valerie doré

LF - Est ce que tu as trouvé des lieux à Paris où l’on joue ce genre de sons ?

Cannelle - À la Folie a organisé en septembre dernier la première « italo disco legacy » en espérant qu’il y en ait vite d’autres. Et sinon dans nos soirées, on passe beaucoup d’italo disco avec les amis parce qu’on aime bien danser.

LF - Où est ce que tu diggues des nouveaux sons de ce style ?

Cannelle - Je scrute les playlists Spotify qui sont très complètes et qui, en plus, te font découvrir plein de nouveaux sons. Je chine des vieux vinyls en me basant sur les labels italo disco connus, ou alors je me conseille au près de mon ami Jean Lo. Il découvre toujours de nouveaux sons et me fait tâter.

LF - Une recommandation de titre pour notre prochaine playlist ?

Cannelle - Le son pour votre prochaine playlist : It’s a war de Kano. Je vous invite aussi vivement à matter le documentaire Italo Disco Documentary pour mieux comprendre pourquoi ce style de disco loufoque est en fait un mix cool de gens en galère tentant de faire revivre le disco à leur manière.

Longue vie à l'Italo Disco et merci à Cannelle d'avoir pris le temps de nous répondre.

Anatole Persuy,