Plongée dans l’univers de « 65daysofstatic »

Plongée dans l’univers de « 65daysofstatic »

Mercredi soir dernier se produisait le groupe «65daysofstatic » au Badaboum. Intrigué par ce groupe fédérant une grosse communauté depuis quelques années grâce à divers projets musicaux, j’ai décidé de découvrir le phénomène directement en live et je n’ai pas été déçu du voyage.

Fondé en 2001 et aujourd’hui constitué de 4 membres : Robert Jones (batterie), Joe Shrewsbury (guitare), Paul Wolinski (clavier, guitare, programmation) et Simon Wright (basse, synthétiseurs), 65daysofstatic tirerait son nom d'un projet cinématographique de John Carpenter, "Stealth Bomber" qui serait sorti avec 65 jours de retard.

Univers post-rock / électro, 65daysofstatic (65dos comme on dit dans le jargon musical) nous a offert mercredi soir dernier au Badaboum une oeuvre sonore et visuelle expérimentale.

Sonorités électroniques dans lesquelles guitares, synthé et batterie viennent se fondre dans un décor intimiste et maîtrisé pour un résultat des plus inattendu. On se retrouve rapidement transporté dans leur univers quelque peu galactique, se laissant porté par le dialogue post-rock / électro et l’alternance de sons répétés et de silences. On ferme alors les yeux et on s’imagine le temps d’un concert, voyager dans un autre univers où toutes sortes d’émotions se succèdent.

Découvrez notre sélection de photo lors du concert 3bis 1bis 4bis 7bis 8bis 6bis 2bis

Anatole Persuy,