« Calls » : La série sonore sans images

« Calls » : La série sonore sans images

« Calls » ne ressemble à aucune autre série. La création originale de Canal plus est un OVNI télévisuel. Le téléspectateur est confronté à des enregistrements sonores présentés sur un écran noir. On est face à des évènements plus angoissants les uns que les autres. Ici, seule l’imagination tourne à plein régime.

À l’heure où les images n’ont jamais été aussi présentes dans notre quotidien, Canal + apporte un vrai vent de fraicheur dans le paysage audiovisuel avec le dénommé "Calls". Né de l’imagination du jeune réalisateur Timothée Hochet, cette série novatrice réinvente les codes des formats audiovisuels. Le concept est simple : 10 épisodes de dix à quinze minutes, sans images. Le spectateur est juste face à un écran noir avec des petits signaux lumineux qui s’allument lorsque l’un des protagonistes parle. Et les sous-titres présents rendent compte des conversations. En résumé, on ne voit rien. On entend tout. L’imagination fait le reste.

C’est en tombant sur une suite d’enregistrements d’appels d’urgence adressés à la police américaine que Thimothée Hochet a eu l’idée de cet OVNI anxiogène. «L'idée avec Calls, c'est de laisser place à l'imagination et à l'interprétation. Au départ, j'ai écouté des enregistrements d'appels téléphoniques américains aux services d'urgence. Il s'y passait des choses vraiment flippantes. De là est né un court-métrage sans images, que j'ai mis en ligne. Puis Lorenzo Benedetti, président du Studio Bagel qui appartient à Canal +, m'a proposé d'en faire une série. »

Immersion totale

Pour chaque épisode, le synopsis est le même. D'étranges événements sont relatés. Ces derniers, sont retranscrits à travers des enregistrements divers : de la boîte noire d'un avion aux cassettes d'un magnétophone, en passant par des messages laissés sur un répondeur. Le téléspectateur découvre plusieurs histoires mélangeant peur, amour et surnaturel. Et derrière les voix, on retrouve des acteurs de renoms : Sara Forestier, Gaspard Ulliel, Jérémie Renier, Camille Cottin, Mathieu Kassovitz, Marina Foïs. Certains épisodes de la première saison sont disponibles sur Youtube. 

 L'épisode 3 de la saison 1 en intégralité ( pour se mettre dans l'ambiance)

 

Une saison 2 tout aussi angoissante

Unanimement salué par la critique, le chapitre 1 de Calls diffusé sur la chaine cryptée en décembre 2017 revient donc pour une deuxième saison. Toujours aussi immersif, ce nouvel opus – contrairement au précèdent – se situe de nos jours. Nul besoin néanmoins d’avoir visionné la première saison pour comprendre et profiter de ce nouveau chapitre disponible depuis le 27 mai sur Canal Plus.

Le principe reste le même. C’est une expérience sensorielle. Un voyage auditif qui nous pousse dans nos retranchements et nous fait vivre au plus près les angoisses des personnages. Une véritable claque qui rompt avec tous les codes classiques des séries contemporaines. On abandonne les effets spéciaux pour ne laisser place qu’à l’essentiel : les émotions. Le casting est une nouvelle fois XXL. Niels Arestrup, Karin Viard, Mathieu Kassovitz, Charlotte Le Bon, Ludivine Sagnier ou encore Lambert Wilson prêtent leurs voix pour ce nouveau chapitre.

Pour la réalisation, certains épisodes ont été tournés en studio mais d’autres ont eu lieu dans de vrais décors comme l’explique le réalisateur. « On a enregistré dans une maison ou dans une forêt à 1 heure du matin. Il y avait quelque chose de libérateur pour les acteurs qui jouaient comme dans un film mais sans la contrainte des caméras. » Le rendu est bluffant de réalisme. Il ne vous reste plus qu’à vous plonger sous la couette dans le noir, seul ou accompagné. Sueurs froides garanties. 

 Cadeau : L'épisode 1 du chapitre 2 en intégralité 

Hicham Barrouk,