CINEMA- La Favorite : analyse de la tragédie moderne aux 10 nominations aux Oscars

CINEMA- La Favorite : analyse de la tragédie moderne aux 10 nominations aux Oscars

Avec "La Favorite", le réalisateur grec Yorgos Lanthimos revisite le film d’époque en y ajoutant une touche contemporaine, de drôlerie et de monstruosité. Et ça fonctionne !

Début du XVIIIème siècle. L’Angleterre et la France sont en guerre. La reine Anne (Olivia Colman), gloutonne et psychologiquement instable, souffre de la goutte. Incapable de gouverner, elle délègue la charge du pays à son amie Lady Sarah (Rachel Weisz) alias sa favorite. La cousine de Lady Sarah, Abigail Hill (Emma Stone), aristocrate ruinée, propose ses services en tant que servante, y voyant là, l’opportunité de retrouver son rang. De là, une amitié va se créer entre la reine Anne et Abigail. L’occasion parfaite pour satisfaire l’ambition de la servante. Rien ne pourra l’arrêter. Aucun homme, ni femme, ni politicien, ni même un lapin ne pourront se mettre à travers de son chemin.

Abigail Hill (Emma Stone)

Le film met en scène les relations de pouvoir entre une reine chancelante, geignarde, malade, et deux dames prêtent à tout pour obtenir ses grâces. On assiste à un véritable jeu de pouvoir et de séduction. Les trois femmes forment un triangle saphique.

Lady Sarah (Rachel Weisz)

Notre verdict :

Lanthimos nous sert sur un plateau un huis clos explosif où manipulations sexuelles et politiques se côtoient.  Cette farce tragicomique est portée par un trio d’actrices qui excellent dans leur rôle. Emma Stone est parfaite dans le rôle de la jeune ingénue arriviste et manipulatrice. On salue également la prestation d’Olivia Colman dans le rôle de la Reine Anne, déconnectée de toute réalité. Rachel Weisz maîtrise le rôle de la favorite froide dont la rage et la beauté transcende l’écran. Toutes les trois sont nommées aux Oscars et à juste titre (!) avec une nomination dans la catégorie « meilleure actrice » pour Olivia Colman.

La Reine Anne (Olivia Colman)

Le film a déjà raflé 9 prix dont celui de la meilleure actrice dans une comédie pour Olivia Colman aux Golden Globes.

Explosif, cruel, jouissif, un diamant brut qu’on vous recommande !



Anne-Charlotte Lacroix,