Day 3 La Frasque X La semaine du Love : est ce que stalker, c'est aimer ?

Day 3 La Frasque X La semaine du Love : est ce que stalker, c'est aimer ? Cette semaine c'est la Saint Valentin, tu ne pourras pas passer à coté. On a décidé chaque jour d'inviter des phénomènes Instagram que l'on ne présente plus afin qu'ils nous livrent, leur vision de l'amour à l'heure des réseaux sociaux. Aujourd'hui mercredi 13 février, on s'intéresse au stalk. Depuis la diffusion de You la série de Netflix, on a pu voir un vrai engouement des fans pour le personnage totalement flippant de Joe un psychopathe qui traque sa petite amie. On aimerait savoir si stalker c'était aimer ? "Je pense que c'est un peu biaisé, dans la série You (que j'ai bingewatché avec ma copine en un weekend de ramasse) le héros est un stalker psychopathe mais beau gosse. C'est une série, c'est méga aseptisé à la Netflix, y a un coté glamour limite. Dans la vraie vie ça peut être beaucoup plus glauque. Du coup, je pense que stalker un peu c'est ok, comme quand tu googles quelqu'un avant un rdv pro pour savoir à qui tu as affaire, mais stalker tous les réseaux sociaux d'une personne c'est vraiment pervers et malsain. Ça nique un peu la "magie" de la rencontre et des relations aussi si tu sais tout à l'avance." Yugnat 999 "Stalker, c’est la version moderne de « je fouille dans ton sac à main, je te suis dans la rue et je te soupçonne de coucher avec ton collègue Bernard (même s’il a 59 ans et qu’il ressemble à Didier Deschamps) ». Pour moi, tu stalkes quand tu n’as pas confiance ni en l’autre, ni en toi. Et en amour, si tu n’as pas confiance, tu fonces à 93km/h tout droit dans le mur de l’épanouissement." Ex Relou "Stalker, ce n’est pas aimer, certes, mais je le vois quand même comme quelque chose de bénéfique pour un couple. C’est une manière indiscrète de porter de l’attention à une personne, de s’intéresser à elle, de découvrir des choses qu’on ignorait à son sujet. Tant que c’est modéré et que ça ne porte préjudice à personne, il n’y a pas de mal. En fait, c’est tout de même très proche du concept de jalousie : c’est mignon lorsque c’est raisonnable mais poussé à l’extrême, quand ça devient une obsession maladive, il n’y a plus rien de sain et ça devient nocif pour la relation. Le stalk et l’amour, c’est comme la sauce soja et les california rolls. Il suffit que tu en mettes trop pour que ça n’ait pas bon goût." Tendre Roméo "À mon sens, on peut stalker et aimer, stalker et haïr. Il ne faudrait pas confondre l'obession et l'amour." Le Bitch Club https://www.youtube.com/watch?v=OMOGaugKpzs "Si voler ses sous-vêtements, se poster à sa fenêtre et la regarder baiser avec d'autres mecs, tuer son plan cul et sa meilleure amie, se branler devant chez elle en la regardant se masturber avec un coussin c’est pas aimer, alors qu’est-ce que c’est l’amour ? Un Traqueur Furtif (comme on dit en québécois) c’est juste un amoureux maladroit." Les Flirts du male Retrouvez toute la semaine les réponses de nos instagrammeurs favoris à nos questionnements sur l’amour à l’heure des réseaux sociaux.

Audrey Sertillange,