Interview Fisdimigré : quand l'art rencontre la mode

Interview Fisdimigré : quand l'art rencontre la mode En cette semaine de la mode, La Frasque a souhaité interviewer Fisdimigré aka Victor Guti, diplômé de la Villa Arson, l'école des Beaux Arts de Nice, il a choisi le textile comme médium avec succès. Rencontre entre art et mode.

Un parcours singulier

La Frasque - Est ce que tu peux te présenter en quelques mots ? Fisdimigré - Bonjour, je m'appelle Victor Guti dit Fisdimigré, je viens d'avoir 27 ans je suis né à Arles, je suis artiste et je vis et travaille à Paris. La Frasque - Comment as-tu choisi ton nom Instagram, quelle est l'histoire derrière ? Fisdimigré - Mon pseudo vient de mes origines. Mes deux parents sont Hongrois de Roumanie. Mon père a fuit la dictature de Ceausescu en 1982 et ma mère l’a rejoint quand elle a pu avoir ses papiers. Durant le communisme les Hongrois de Roumanie étaient un peuple opprimé. Ma soeur est née réfugiée politique roumaine en France. J'ai passé tous mes étés en Roumanie jusqu'à la fin du lycée. Maintenant je vais à Budapest tous les deux ans, mais je vais retourner en Roumanie bientôt.

La mode et l'art, un mariage réussi

La Frasque - Ta pratique mêle l'art contemporain et la mode, quel lien tu vois entre les deux ? Fisdimigré - Je pratique principalement la peinture, la céramique et l'installation mais depuis un an je développe une marque de vêtements. Pour moi, il n'y a aucune différence entre ma pratique de la peinture et celle du textile, c'est simplement un nouveau médium dans lequel je m'amuse beaucoup. Je reproduis des gestes de peinture, je fais des assemblages, j'expérimente sans vraiment me poser de limites. Je fais des vêtements "portables » et d'autres pièces uniques et qui tendent plus vers la pièce d'art. La Frasque - Comment penses-tu les pièces que tu fais ? Fisdimigré - Je collectionne beaucoup d'objets, quand j'aime quelque chose je le veux en plusieurs fois. En général, j'accumule pas mal de bibelots, et c'est dans mon atelier que tout prend forme. Je les assemble, j'en reproduis en céramique. La dernière pièce dont je suis très content c'est le pull à capuche crête Tour Eiffel. https://www.instagram.com/p/BqLY6KHFlt8/

Les réseaux

La Frasque - Tu es très actif sur Instagram, pourquoi avoir choisi ce réseau pour montrer ton travail ? Est ce que pour toi, c'est le meilleur réseau pour promouvoir le taff des artistes aujourd'hui ? Fisdimigré - Instagram est le meilleur spot pour diffuser et promouvoir son travail et particulièrement pour les artistes. C'est une vitrine trop grande pour ne pas l'exploiter quand on a besoin de visibilité, quand j'étais en école d'art on se foutait de ma gueule pour Instagram alors que c'est un outil concret et très sérieux.

La mode

La Frasque - Est ce que tu gardes un oeil sur les collections mode qui sortent, d'où viennent tes références ? Fisdimigré - Je regarde ce qui se fait dans la mode ça me plait vraiment. Je pense que la mode va énormément évoluer avec les nouveaux outils d'imprimante 3D. Cela coutera bientôt moins cher de faire imprimer un t-shirt que de le faire produire en Inde ou en Turquie. Ça va faire changer beaucoup chose aussi par rapport à l'exploitation des ouvriers des pays pauvres. Au-delà de la mode, le luxe est en train de changer vers une consommation plus consciente, plus éthique, c'est très enthousiasmant. C’est ce qui m'inspire dans la mode actuellement. https://www.instagram.com/p/BnBSXqPhKRj/

 

Merci à Victor d'avoir répondu à nos questions retrouvez le sur Instagram ici et lors de l'événement Électron Libre #3 : Les Fleurs du Bien

Audrey Sertillange,