La fête est reportée pour le PSG

La fête est reportée pour le PSG

Décidément, rien ne se passe comme prévu avec le PSG cette saison. Le nul de Lille à Reims pouvait permettre au club de la capitale d’empocher un 8e titre de champion de France en cas de victoire contre Strasbourg. Mais Paris a concédé un nul au Parc ce dimanche (2-2). Il faudra attendre le week-end prochain pour sortir le champagne.

Ce lundi matin, les supporters parisiens se sont levés une nouvelle fois avec un sentiment de frustration. Pour ne pas dire plus. Le PSG vit quand même une drôle de saison. Eliminé une fois de plus en huitièmes de finale de la C1 dans des circonstances que seul le club francilien est capable d’offrir, poussé hors de la coupe de la Ligue par Guingamp au Parc des Princes, la liste des couacs est longue pour le PSG. De quoi faire même faire tomber les supporters les plus solides mentalement dans une dépression chronique.

Pourtant, le PSG réalise l’une de ses meilleures saisons en Ligue 1 depuis l’arrivée des Qataris. Meilleure attaque, meilleure défense du championnat, l’armada parisienne marche sur l’hexagone et pourrait même battre certains records en cette fin de saison. Dimanche soir, l’équipe de Thomas Tuchel pouvait même être déjà sacrée championne à condition de battre Strasbourg au Parc des Princes, mais au risque de se répéter, Paris s’est une fois de plus sabordé tout seul. Lassant.

Choupo entre dans la légende

Tout avait pourtant bien commencé ce dimanche soir au Parc des Princes. Tuchel alignait pourtant une équipe made in Bricorama avec les absences de Neymar, Cavani, Di Maria ou encore Marquinhos. Le technicien allemand se permettant même de laisser Mbappé sur le banc au coup d’envoi. Décrié, moqué, c’est Choupo-Moting qui ouvre le score pour Paris après une timide entame parisienne. On se dit alors que l’histoire peut-être belle. L’international camerounais qui offre le titre à Paris, c’est un digne d’un scénario de science-fiction.

Mais en l’espace d’une action, ce qui pouvait être un conte de fée va se transformer en tragédie gréco-romaine pour l’attaquant parisien. On a assisté à une faille spatio-temporelle. Une folie. Seul, à un centimètre de la ligne de but, Choupo-Moting stoppe le ballon et l’empêche de rentrer. Une image qui a déjà fait le tour du monde. Et qui restera inexplicable pendant des années. 

  

Derrière, Strasbourg en profite pour revenir dans le match. Et prend même les devants. Il faudra l’entrée de Mbappé et un soupçon d’orgueil parisien en fin de match pour éviter à Paris une nouvelle désillusion.

Mais ce match nul ne sauve en aucun cas les apparences. Paris a merdé. Sur sa pelouse et devant des supporters, l’équipe francilienne a gâché une fête qui était à sa portée. Un rendez-vous manqué. Un de plus cette saison. Le champagne restera donc dans les caisses. Paris devra attendre le week-end prochain et un déplacement chez son dauphin lillois pour peut-être enfin fêter le titre qui lui est promis.

Hicham Barrouk,