Manchester United : Paul Pogba, par amour du jeu

Manchester United : Paul Pogba, par amour du jeu

Manchester United revit depuis le départ de José Mourinho. Sous les ordres d’Ole Gunnar Solskjaer, les Red Devils ont enchaîné six victoires consécutives. Et s'il y’ a bien un homme pour qui tout a changé, c’est Paul Pogba. Transfiguré, de nouveau décisif, Paulo semble de nouveau prendre du plaisir sur le terrain. Le plaisir justement, une notion qui avait totalement disparu de son vocabulaire ces derniers mois.

« Libérée, délivrée… » Certaines références sont plus inavouables que d’autres. Sans nul doute. Mais elles ont au moins le mérite de parfaitement décrire une situation. Ce refrain – qu’on aimerait tous oublier – a sûrement dû trotter dans la tête de Paul Pogba ces dernières semaines. Car oui, le champion du monde français semble être libéré d’un immense poids depuis le limogeage de José Mourinho. Son successeur, Ole Gunnar Solskjaer – ancienne légende du club - connaît des débuts rêvés à Manchester United. Six matchs, six victoires. Du jeu, de l’envie, de la passion. Voilà les ingrédients de la recette du manager norvégien qui ont permis au Red Devils d’entamer leur renaissance.

Si toute l’équipe de Manchester United semble transfigurée depuis le départ de Mourinho, c’est d'autant plus vrai pour Paul Pogba. De nouveau décisif (4 buts et 4 passes décisives en 5 matchs), l’international tricolore n’est plus le même joueur. Véritable dépositaire du jeu, le numéro six mancunien n’en finit plus de briller au fil des rencontres. À l’image de sa prestation XXL, ponctuée par une sublime passe décisive, ce week-end face à Tottenham. C’est simple, Paul Pogba est redevenu l’homme-clé de Manchester United.

 Solskjaer – Pogba : le club dans la peau

Si Paul Pogba se sent aussi bien avec son nouvel entraîneur, ce n’est pas anodin. Entre 2010 et 2011, le milieu français était sous les ordres du technicien norvégien, alors en charge de l’équipe de jeunes (la réserve). Une expérience de courte durée mais qui a marqué le désormais coach numéro un des Red Devils. « C'est le Paul que j'ai connu lorsqu'il était dans l'équipe réserve et avec les jeunes, Il adore jouer pour ce club. C'est un garçon de Manchester United, un gamin qui sait ce que signifie jouer pour ManU (...) C'est un meilleur joueur, bien sûr, et c'est un joueur dont je veux tirer le meilleur. »

Des mots de Solskjaer empreints d’une profonde admiration pour un joueur qui n’a pas tardé en conférence de presse à rendre hommage à son tour à son coach. "C’est un plaisir de le retrouver. Je le connais depuis l’académie, la réserve. Il fait un très, très bon boulot. Il a été joueur, il connait la mentalité de ce club. » Mais Paul Pogba a surtout tenu à préciser la différence de traitement entre son ancien et nouvel entraîneur. « Avant son arrivée, j’étais dans l’ombre, sur le banc, et j’acceptais. C’est un plaisir de jouer à nouveau. Maintenant, j’ai tout le temps le sourire (...) Je reprends du plaisir, je rejoue. Je fais ce que j’aime. Et on gagne. Je joue un peu plus haut, j’ai de la sécurité derrière moi. Il me laisse la liberté d’aller vers l’avant, de rentrer dans le box, de tirer, d’être devant avec les trois autres attaquants. »

Pour Paul Pogba, tout ne serait donc en réalité qu’une question de plaisir et de confiance. Deux notions que Ole Gunnar Solskjaer ne cesse de véhiculer depuis son arrivée au club. Ce n’est donc pas un miracle si aujourd’hui, les prestations de Paul Pogba semblent plus en accord avec son immense talent. Un talent qui pourtant semblait disparu il y’a encore quelques mois avec José Mourinho.

Le plaisir du jeu avant tout

Si la relation tumultueuse avec José Mourinho aura au final fait plus de mal au club de Manchester United qu’aux deux protagonistes, difficile de ne pas y voir une petite « victoire » du champion du monde sur le technicien portugais. Sur fond de critiques acerbes et d'invectives par presse interposée durant des mois, les deux hommes ont fini par prouver que le divorce était inévitable. Et que le climat délétère qui entourait le club n’est pas anodin dans la mauvaise passe sportive qu’a traversé Manchester United depuis le début de saison. Les torts sont sûrement partagés mais l’arrivée de Solskjaer a prouvé une chose. Non, Paul Pogba n’est pas le « cancer de l’équipe » pour reprendre José Mourinho lui-même. Il en est même redevenu le leader technique incontesté. Celui qui fait des différences, celui qui ne se cache pas. Celui pour qui, selon ses propres mots « Tout se passe bien quand vous vous sentez libre, quand vous avez la confiance de votre entraîneur et de vos coéquipiers. »

Ole Gunnar Solskjaer qui connaît bien le bonhomme a peut-être mieux compris que son prédécesseur comment tirer le meilleur de Pogba. «Paul est un des meilleurs milieux de terrain du monde quand il joue plus haut. Donc il faut le laisser aller de l’avant». Ne pas lui imposer de limites sur un terrain. Ne pas brider sa personnalité et son talent et ne pas les restreindre dans des schémas de jeu poussiéreux. Tout en lui faisait confiance. Voilà sûrement les clés de la renaissance de Paul Pogba depuis le départ de Mourinho. Ferguson qui représente mieux que quiconque l’ADN de ce club concluait en son temps toutes ses causeries d’avant-match par cette formule « Et maintenant, faites-vous plaisir. » Et si c’était aussi simple que ça pour Paul Pogba.

Hicham Barrouk

Hicham Barrouk,