Notre top 10 des meilleures séries 2019

Notre top 10 des meilleures séries 2019

10. The Mandalorian

La première saison de The Mandalorian n’est pas terminée, pour autant, la série rejoint notre top. Ce n’est clairement pas la meilleure série de l’année, en revanche c’est un très bon divertissement. On se retrouve plongé dans l’univers de Star Wars avec nostalgie, on s’amuse, le temps file et les épisodes de 30 min s'enchaînent avec facilité. L’univers est fidèle aux origines, et surtout c’est bien meilleur que les derniers films qui ont été proposés, plus décevant les uns que les autres. On retrouve de l’affection pour la franchise et en cela The Mandalorian est déjà une réussite.

9. Strangers Things - Saison 3

Cette saison 3 est loin d’être parfaite, et surtout à cause d’un début très lent et ennuyant, les 3 premiers épisodes donnent un sentiment de calvaire par moment, complètement déséquilibré. Et puis passé ce cap, on retombe en plein dedans, la série nous rattrape avec ce qu’elle sait faire de mieux, nous intriguer. On passe un cap dans l’horreur et on se rapproche clairement de ce style particulier pour cette nouvelle saison. Oubliez l’upside-down dans cette saison, on se focalise sur l’espionnage Russe, de la propagande, un dernier volet beaucoup plus sombre et choquant. On a eu très peur, mais ça restera finalement un projet abouti et un de nos tops cette année.

8. The End Of The F******g World - Saison 2 

Petite bombe de l’année, cette nouvelle saison est un succès, la série aussi sombre soit-elle apporte une certaine joie, grisante.

Alyssa et James sont toujours aussi blasés, insensibles et perdus. La vie et leur fugue prend des proportions encore plus étranges et les romances croisés dynamisent la saison. La BO est à la hauteur, on se laisse balader en douceur puis dans un virage sauvage, du punk vient animer la série. C’est équilibré et puissant !

7. Peaky Blinders - Saison 5 

Une nouvelle saison et on ne se lasse toujours pas de la famille Shelby. Une saison anxiogène, un savant mélange qui continue à nous faire voyager. Dans un contexte politico-social pernicieux de cette période de l’Histoire. La saison 5 s’ouvre sur le krach boursier de 1929, qui solde toutes les actions légales de l’entreprise gérées par la famille aux États-Unis. À Birmingham, Tommy prend le nouveau poste de député à la Chambre des Lords, où il est approché par un leader fasciste. On n’ira pas plus loin pour éviter de vous spoiler.

6. The Boys

La série qui tabasse le genre de super-héros. On y découvre un monde dans lequel les individus ayant des pouvoirs ne sont pas forcément bienveillants, entre égo-trip, violence et corruption, les héros de cette série ne sont pas ordinaires. La violence et le sadisme de certain personnages nous rappellent les pires penchants de l’esprit humain...

 5. Les sauvages

On découvre dans cette série une France contemporaine, dans laquelle le candidat favoris aux nouvelles élections est victime d’une tentative d’assassinat. Le pays change, marqué et bouleversé.  Canal + frappe un grand coup avec ce petit bijoux, une série politique intelligente, percutante et surtout proposant de nouvelles représentations de la France qui s’immiscent lentement dans notre imaginaire. .

On n’a jamais filmé la France de cette manière, celle des migrations, de l’intégration et du combat social. Une série d’anticipation qui peut en plus s’enorgueillir d’un scénario bien ficelé mais aussi et surtout d’une réalisation de qualité.
On attendait pas la création Canal à un tel niveau, et c’est une très belle surprise.   

4. Chernobyl 

Chernobyl explore l’événement dramatique qui est survenu en 1986.
La série lève le voile sur ce tragique accident, dans le détail, on finit par comprendre le drame nucléaire, sentiment de satisfaction pas désagréable. On y découvre tout, parfois beaucoup trop, c’est insoutenable, la violence de ce drame et des répercussions sordides qui ont suivi. 

La mini-série de 5 épisodes se charge donc de mettre en lumière cette tragédie, trop longtemps entourée d’un épais brouillard.

3. The Handmaid's Tale  - Saison 3

C’est une saison aussi choquante que fabuleuse. De nombreuses connexions se font et on découvre alors de nouvelles facettes des personnages. Une intensité nouvelle ainsi que de nombreuses lignes de lectures. La maternité mais aussi la paternité prennent de nouveau une grande place dans le développement de l'intrigue et on découvre avec une certaine émotion des relations inattendues. Les bouleversements s’enchaînent avec maîtrise tout au long de la saison. Pris à la gorge, on reste scotchés, impuissants…



2. Years and Years 

Oeuvre d’anticipation, Years and years soulève une question glaçante : que va-t-il advenir de nous ?

On y découvre avec effroi une alternative au monde actuel. Le contexte se dévoile lentement aux grés de la télé et des conversations entre les différents protagonistes. Tout y passe, immigration, baisse de qualité de vie, genre, patriarcat, homosexualité et écologie. C’est dense, intense, beaucoup de questions sont posées, certains éléments de réponses vous aideront à divaguer et peut-être à voir les dérives de notre société moderne avec un oeil différent. 
Le temps file, on ne s’ennuie pas un instant.

 
1. When They See Us 

Alors clairement, notre numéro 1 sans l’ombre d’un doute. C’est la gifle atomique de cette année 2019, cette série nous a tous bouleversé et avec certitude tous ceux qui l’ont vu. 
L’histoire d’un fait divers sordide, à une époque où les tensions raciales sont à leur comble. La guerre de la drogue fait rage et la violence est omniprésente et presque naturelle.
Découvrez l'histoire tristement vraie du destin de cinq enfants, qui se retrouvent au mauvais endroit au mauvais moment. Le tout, dans une Amérique de la fin des années 80, raciste et impitoyable. Parfaits coupables, qu’importe la justice, ici, c’est une affaire politique.

 

 

 

 

 

 

 

Ludovic Mazarin,