Top 5 : Les plus beaux stades de football sud-américains

Top 5 : Les plus beaux stades de football sud-américains

En Amérique latine, la passion pour le football est difficilement quantifiable. Il y’a quelque chose de l’ordre du mystique, de l’irréel. Le meilleur moyen de s’en rendre compte est de faire un tour dans les stades. Histoire de prendre la température d’un continent où le football est bien plus qu’un sport. Du Brésil au Chili en passant par l’Argentine, voici le top 5 des plus belles ambiances sud-américaines.

 

1- La Bombonera (Argentine)

« La Bombonera ne tremble pas, elle bat comme un cœur. » Le décor est planté. Voilà le dicton qui est accolé à ce stade mythique. Situé à Buenos Aires, cette cathédrale de béton qui peut accueillir 50 000 âmes passionnées est l’un des stades les plus dingues d’Amérique latine. Pour ne pas dire du monde. C’est le club de Boca Juniors qui réside dans ce volcan en éruption. Lors du derby face au grand rival River Plate, l’ambiance y est tout simplement indescriptible. Frissons garantis.

 

2- Estadio Monumental (Argentine)

L’autre club légendaire de Buenos Aires, River Plate, réside dans un stade qui n’a rien à envier à la Bombonera. Tout aussi démesuré, les fans de la Banda Roja (surnom de l’équipe) accueillent les adversaires dans une ambiance hostile et surchauffée. 70 000 personnes peuvent prendre place dans cet écrin qui porte bien son nom : El Monumental. Pour se rendre compte de la folie des supporters, en 1975, au cours d’un derby entre River et le Racing Club, on estime à 100 000 le nombre de fans qui se sont entassés dans les gradins du stade ! Soit 30 000 spectateurs de plus que la capacité normale de l’enceinte. Loco !

 

3 – Maracana (Brésil)

Situé à Rio de Janeiro, le stade du Maracana est un mythe à lui seul. Construit à l’occasion de la coupe du monde en 1950, cette enceinte avait une capacité initiale de 250 000 places (debout). Un record mondial à l’époque. Rénové depuis, il peut désormais accueillir plus de 78 000 spectateurs. Outre la finale de la coupe du monde 1950, et celle plus contemporaine de 2014, le Maracana a aussi été le théâtre d’événements, comme des concerts géants avec des artistes tels que Paul McCartney, The Police, Black Eyed Peas, Run DMC, Madonna, Sting, Prince, ou encore The Rolling Stones.

Aujourd’hui, il est utilisé par les plus grands clubs de Rio pour des matchs de prestige. Comme le derby entre Flamengo et Fluminense. Une manière de redonner un peu vie à un stade qui ne vibre plus autant que par le passé. 

 

4 – Estadio Centenario (Uruguay)

Direction l’Uruguay cette fois-ci. Un petit pays de par sa superficie comparé aux autres grandes nations sud-américaines mais qui n’a rien à envier à ses voisins en terme de passion pour le ballon rond. Situé dans la capitale uruguayenne, à Montevideo, le Centenario est le théâtre du clasico local opposant les clubs de Nacional et de Penarol. Construit en 1930, le Centenario est une prouesse architecturale, qui vu du ciel, apparaît comme un gigantesque cratère. D’apparence vétuste malgré ses nombreuses rénovations, l’ambiance y est pourtant électrique lors des grands rendez-vous ! Un OVNI dans le foot moderne.

 

5 – Estadio nacional de Chile (Chili)

On termine ce top 5 de l’autre côté des Andes, non loin du Pacifique. Dans un pays où une fois de plus, le football est une vraie religion. Ce pays, c’est le Chili. C’est à Santiago que se trouve le plus beau et le plus historique des stades : L’Estadio nacional. Plus qu’une enceinte de football, c’est un véritable complexe sportif de 64 hectares. Un lieu, où siège la fédération nationale du football du Chili. Il n’en demeure pas moins qu’il accueille les matchs de son club, à savoir l’Universidade de Chile.

Si l’ambiance si propre à la passion sud-américaine - qui règne dans cet écrin - est indéniable, c’est aussi pour son côté historique que ce terrain de jeu est si particulier. Il fut malheureusement utilisé comme camp de prisonniers en 1973 (durant des mois) par la dictature de Pinochet. Si le football a repris ses droits depuis, les souvenirs et les blessures du passé hantent ce stade à jamais. C'est indéniablement un endroit pas comme les autres.

 Bonus :

Le Stade Pedro-Bidegain (Argentine)

Les fans du club de San Lorenzo, connus pour leurs incroyables chants, devaient absolument figurer dans cette liste. Une folie totale. 

Hicham Barrouk

Hicham Barrouk,