Toutânkhamon : le trésor du pharaon

Toutânkhamon : le trésor du pharaon

L’exposition « Toutânkhamon, le Trésor du Pharaon » célébrera le centenaire de la découverte du tombeau royal en présentant une collection de chefs-d’œuvre d’exception.

Présentée par le Ministère des Antiquités égyptiennes à la Grande Halle de la Villette, cette exposition immersive dévoile plus de 150 pièces maîtresses, dont 50 voyagent pour la première fois hors d’Égypte.

“Lorsque mes yeux s’habituèrent à la lumière, les détails de la pièce émergèrent lentement de la pénombre, des animaux étranges, des statues et de l’or, partout le scintillement de l’or.” Howard Carter

Le 4 novembre 1922, l’archéologue britannique Howard Carter fait une découverte extraordinaire dans la Vallée des Rois : le tombeau de Toutânkhamon, pharaon de la XVIIIe dynastie égyptienne, au 14e siècle avant JC. L’exposition Toutânkhamon, le Trésor du Pharaon célèbre le centenaire de la découverte du tombeau royal en réunissant des chefs-d’œuvre d’exception.

Pour cette ultime tournée, l’exposition Toutânkhamon, le Trésor du Pharaon est accueillie dans les plus grandes capitales internationales avant de s’installer définitivement au Grand Musée égyptien, actuellement en construction au Caire sur le plateau de Gizeh. Pour son escale parisienne, la statue Le dieu Amon protégeant Toutânkhamon, issue des collections du Louvre, s’invite dans la scénographie.

L’exposition, qui effectue une tournée mondiale, est d’abord passée par Los Angeles, avant, plus tard, le Japon ou la Corée du Sud, mais à Paris, le Louvre prête l’un de ses chefs d’oeuvre qui va traverser la Seine, «le dieu Amon protégeant Toutânkhamon».

 Après ce dernier voyage, le contenu du tombeau trouvera un ultime lieu de repos dans le tout nouveau Grand Musée égyptien du Caire, à moins de 3 kilomètres des pyramides de Gizeh, dont l’inauguration est prévue pour 2020.
À moins de voyager du côté du Nil, l’exposition parisienne est donc la dernière occasion de rendre hommage au pharaon. Une occasion que ne manquera pas le dieu Amon puisque sa statue, habituellement présentée au Louvre, rejoindra le trésor du tombeau, le temps de l'événement.

Une occasion unique d’admirer une collection du patrimoine mondial, témoignage d’une civilisation fascinante ! 

Ludovic Mazarin,