Bonobo dévoile son dernier album Migration, à l'Olympia.

Bonobo-album-Migration-Olympia©photo-ManonDurand

Simon Green, alias Bonobo, était à l’Olympia ce mercredi 8 mars 2017 à l’occasion de la sortie de son dernier album Migration. Composé de 12 titres d’un éclectisme remarquablement travaillés, cet album est un ensemble sculpté avec précision et harmonie. Migration nous fait voyager. Il nous rassemble et nous apaise.

Un voyage sonore sublimé par l’image et le chant.

Curieuse de découvrir pour la première fois Bonobo en live, je me suis rendue à l’Olympia. Du balcon central, j’ai pu assister à un spectacle étonnant. Sur la scène trônait un orchestre composé d’une dizaine d’artistes. Violons, violoncelle, batterie, synthé, guitare électrique, trombones, saxophones, flûte traversière, mpc et une chanteuse étaient réunis devant six colonnes représentant les tuyaux d’un orgue. Entre chacune d’entre elles étaient disposées des toiles sur lesquelles des séries de vidéos étaient projetées. On retrouve en effet dans cet opus la folie des grandeurs de Simon Green : cet anglais au style affirmé, membre précurseur du mouvement musical downtempo. Je garde en mémoire les jeux de lumière qui, couplés à la vidéo, accompagnaient l’âme de chacun des morceaux, avec justesse et beauté.

L'album Migration apparaît comme un renouvellement de son style.

L’artiste le définit lui-même comme un album engagé, symbole de liberté et de légèreté. Il mêle les styles notamment avec Bambo Koyo Ganda (ci-dessous), l’un de ses titres les plus dansants, en collaboration avec le groupe de musique Gnawa-marocain, Innov Gnawa. On notera aussi la belle collaboration de Ryhe, Nicole Miglis ou encore Nick Murphy. Toujours marqué par le genre electronica, signature incontournable de Simon Green, cet album intègre aussi des morceaux plus “dancefloor” et teintés d’une house discrète, comme sur le morceau Outlier.



Artiste : Bonobo
Album : Migration
Label : Ninja Tune
Écoutez sur spotify

Photo : ©ManonDurand

Manon Durand,