Guizmo retourne le moulin !

Guizmo retourne le moulin !

Samedi dernier, guizmo était en concert au moulin à Marseille et La Frasque se devait d’aller voir sa performance ! Le concert se déroulant dans le club, (salle contenant environ 350 places et relier à l’espace fumeur), une ambiance bouillante s’annonçait inévitable ! La scène se situant entre le bar et un stand de sa marque de vêtement Y&W.

Pour faire monter la pression avant sa venue, Guizmo s’accompagne d’un jeune rappeur marseillais pour sa 1èrepartie : Makiavel. Bière à la main on est prêt à passer un bête de concert. Solide performance pour le rookie marseillais qui interprète son EP « Diplomatico ». Entre son égotrip, punchlines aiguisées et gros bangers, Makiavel nous ambiance et finit en apothéose avec tous son crew sur scène en interprétant son très bon « graine de café » en feat avec Soolking.

Après une rapide entracte d’une vingtaine de minutes, les lumières s’éteignent et les enceintes laissent paraître une mélodie. Dans une ambiance bleuatre, une ombre fait son entrée fracassante, les bousculades commencent et Guizmo balance le son « MJ ». Le gremlins enchaine ensuite avec « tout doux bang’zs », titre de son dernier album « renard » en feat avec Jvnior Bando. Les mélodies un peu afrotrap agitent la foule.

Après un début de concert très dynamique Guizmo décide de prendre une petite pause… Fidèle a lui-même il fait monter sur scène « la roulette » ! Un fan voué a roulé ses bozs durant le concert. Problème ? « La roulette » porte un survêt du PSG, ce qui lui vaudra pas mal de huées. Alala susceptible ces Marseillais. Cela lancera également un débat entre Guizmo et ses fans sur la rivalité OM/PSG et qui finira sur cette phrase qui vient du fond de son cœur « je ne supporte pas l’OM mais les marseillais ! ».

Après quelques gorgées de Heineken et accompagné du travail de sa fidèle roulette, Guizmo lance le classique « pillave » qui n’échappe à personne dans la salle. Malgré l’ambiance plutôt chill de ce morceau, les fans ne s’empêchent pas de créer des mouvements de foules et Guizmo fait montrer sur scène 3 fans qui s’improvisent danseurs sur le son « j’sais que ta mal », mais qui en réalité titubaient plus qu’ils dansaient… Guizmo enchainent les morceaux : « pardon », « t’es juste ma pote » … Plus les morceaux s’enchainent et plus l’ambiance s’intensifie et l’inévitable arrive : la scène est envahie pour un magnifique pogo entre Guizmo et ses fans.

Revenons à nos moutons, après l’intervention de la sécurité, Guizi’ouzou interprète quelques classiques de sa discographie avec notamment les émouvants « attendez-moi » et « je n’ai plus peur de me souvenir ». Notre renard ne trouve plus ses mots et se contente d’admirer le public chanter en cœur ses morceaux. Il nous remerciera pour cela.

Guizmo veut finir son concert comme il se doit avec son « meilleur public » comme il le répète à plusieurs reprises. Pour cela il nous propose des morceaux comme « GPG 3 », « plonger dans ma folie », « 10G » ou encore le classique « le premier chagrin du jour ». L’ambiance est à son maximum jusqu’au dernier morceau.

Pour finir, Guizmo veut terminer sa soirée avec un rituel qu’il fait à chacun de ses concerts : balancer un gros Bob Marley et fumer son meilleur pilon.

On a donc assisté à un très bon concert, convivial et émotif. Guizmo n’a pas interprété tous les morceaux que l’on aurait voulu mais bon on s’en remettra vu qu’il nous a promis de revenir à Marseille pour son prochain album. On le sait, le renard n’a qu’une parole et La Frasque sera encore de la partie !

Samuel Mension,