Notre coup de coeur Clément Bazin est de retour sur scène pour deux nouveaux lives qui s’annoncent endiablés sur la scène de La Maroquinerie les 16 & 17 janvier prochain. Des dates à marquer en lettre d’or dans son agenda.

Avec son premier Album, Everything Matters, Clément Bazin réalise un doux rêve : repenser l’électro en y intégrant un instrument dont il est aujourd’hui indissociable, le steeldrum, et imaginer un pont entre ses genres de prédilection, le calypso, la soca, le hip-hop et le post-dubstep UK des années 2000, une synthèse entre Machel Montano, Jay Dilla, D’Angelo et James Blake.

Clément Bazin a 10 ans quand il découvre le steeldrum, ce tambour d’acier originaire de l’île de Trinité-et-Tobago, lors d’une fête de quartier. C’est le coup de foudre, il s’énamoure de cette sonorité très particulière qui, dès lors, ne cessera de l’obséder.

Après avoir sorti ses 2 premiers EP « Inner Voices » et « Night Things » laissant entrevoir ses talents de producteur, il mûrit son envie de toujours: incorporer son instrument de cœur, le steeldrum, à ses compositions pour l’inscrire dans une certaine forme de modernité et l’imaginer autrement.

Entre rythmiques syncopées, distorsions de voix et beats entêtants, Clément Bazin imagine une électro aux textures tropicales qu’il dévoilera en live le 17 janvier à La Maroquinerie de Paris.

Réserver vos places en cliquant ici 

Retrouver son interview Parle Peu Frasque Bien enregistré au Printemps de Bourges 2018