Non, l’electro en Europe ne se limite pas à Paris, Berlin et Londres. Dans le documentaire Moskobeat en partenariat avec Le courrier de Russie, Romain Travaillé, Manon Masset et Thomas Gras nous présentent la trop méconnue scène electro moscovite.

Des premières raves dont la promotion passait essentiellement par la distribution de flyers dans la queue du McDo (ce qui a quand même vachement plus de charmes qu’un vulgaire event sur Facebook, vous en conviendrez) à l’avènement du mythique club de la capitale l’Arma17 qui a fait sortir la techno de la sphère de l’oligarchie russe, on navigue entre musique et art. Pas étonnant que Boiler Room s’intéresse de plus en plus à ce qui se passe à l’est.

Derrière la tête d’affiche Nina Kraviz, mais aussi de nombreux acteurs émergents comme le label Gost Zvuk ou les fondateurs de Arma17 et Nii, on y découvre une scène dynamique et inventive, aux évolutions très liées à l’histoire complexe du pays. Un documentaire passionnant qui va vous donner envie de troquer votre Paris-Berlin pour un Paris-Moscou.