Aujourd’hui on avait envie de vous partager la dernière pépite de notre petit protégé Pollux. Artiste hors pair et humain en or rencontré dans le cadre du printemps de Bourges l’année dernière, et présenté le mois dernier à travers notre dernière interview « Parle Peu Frasque Bien ».
 
Le rappeur lillois a terminé l’année en nous balançant un projet surprise comme il sait si bien le faire. On ne s’y attendait pas et ça fait forcément bien plaisir quand ça arrive, un peu comme ce cadeau de Noël qui arrive en retard chaque année.
Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’on n’a pas été déçus par la nouvelle bastos du rappeur, un EP de 8 titres au doux nom de « A Mun Klwa », signifiant « merci » en baoulé, dialecte ivoirien dont est originaire l’artiste.
 
Un EP surprise que l’artiste souhaitait dédier à tous ceux qui l’ont accompagné sur cette année et qui annonce la couleur pour une année 2019 encore plus riche. En attendant, on peut se délecter de ce nouveau projet bien réfléchi. Un rap introspectif, profond et sombre qui nous fait rentrer directement dans l’intimité du rappeur. Après un monologue rappelant l’objet du projet, il enchaine avec le très bon « Fantôme », un son brut pour des lyrics qui le sont tout autant. Un titre qui se répond avec « Bad Boy » qu’on peut retrouver un peu plus loin dans l’EP.
Pollux est un rappeur qui balance moments de vies et sentiments à travers ses morceaux comme un exutoire sur sa vie. Les morceaux plus calmes sont comme « Nuit 12 » & « Zazda interlude» sont de véritables balades nocturnes invitant à de longues réflexions. Mon petit bonbon c’est « Monde » dont tu sais dés la première écoute qu’elle va squatter ta playlist Spotify préférée pendant un moment.
On ne peut que vous conseiller de prendre 20min de votre journée pour écouter calmement l’EP et vous faire votre avis.
 
Pour retrouver l’EP sur toutes les plateformes, c’est ici
 
Pour voir ou revoir son interview « Parle Peu Frasque Bien »