Jeudi soir dernier, le jeune artiste allemand Roosevelt nous présentait, dans une jolie euphorie auditive, son nouvel album au Badaboum

Résultat : convaincant ! Ambiance disco pop et sonorités électronique, tel est le crédo de ce jeune artiste déjà bien connu des ondes allemandes.

Marius Lauber alias Roosevelt, débute la musique avec ses amis du lycée et monte le groupe Beat ! Beat ! Beat ! qui séduira le label Richard Mohlmann records, rattaché à Universal. Producteur multi-instrumentiste, il se lance en solo en 2012 avec le soutien de Greco Roman et enregistre un premier EP avec le titre Sea. Suivront dans la foulée les titres Elliot, Hold On  ou encore Night Moves qui annoncent la sortie imminente d’un album.

img_3567

En 2016, son premier disque est une vraie réussite, un quasi sans-faute.

C’est le retour sur les ondes d’une musique légère, une pop électro anglaise et acidulée aux accents disco, parfaitement maîtrisée par l’artiste. Même si la structure des morceaux est parfois semblable d’un titre à l’autre et les textes pas toujours très inspirés, qu’importe, sur scène Roosevelt envoie du lourd et une sacrée dose de bonne humeur !

Il suffit de regarder autour de soi : les corps bougent, les mains s’agitent dans les airs et tout le monde a le sourire au bord des lèvres. Roosevelt veut faire danser les gens et avouons-le il y arrive très bien ! On espère aujourd’hui que cet album est le premier d’une longue lignée. Cet artiste possède un vrai talent qui devrait facilement s’exporter au-delà des frontières allemandes, en tous cas, on lui souhaite.

En attendant, on vous invite à retenir son nom car il sera très certainement l’une des sensations musicales de l’année ! Et si cela n’est pas encore fait, allez découvrir son album disponible sur toutes les plateformes d’écoute habituelles.

Article écrit par Valentine Pereira*