Who the fuck is Tomy Lobo ?! Jeune groupe découvert il y a quelques années à travers deux EP et des titres aussi singulier que « Night Prism » ou encore « From Sun comes Hope » qui étaient loin d’être passé inaperçu. On apprenait alors progressivement à se familiariser un peu plus avec l’univers qui se dégageait de ce quartet. Une découverte qui en appelle d’autre, on a donc accueilli ce nouveau titre annonçant le projet d’un album avec une réjouissance toute particulière.

C’est donc après deux EP qu’on retrouve Tomy Lobo avec la sortie du single « Monsters », premier extrait de l’album en préparation du groupe.

Celui-ci atteste de la prise de maturité du groupe et de l’entité qui l’anime en proposant une ligne mélodique, des sonorités et un texte à la fois orageux, abrasifs et flamboyants, servies par une direction artistique sans concession et une production majeure (Michael DuncanRa Ra Riot, Atlas Genius, High Highs, Penguin Prison, Lewis Del Mar)

S’inspirant des tragédies quotidiennes vécues par ceux qui tentent de fuir leur pays, ce titre exprime en un cri la peur de sombrer dans les limbes.

Cliquer ici pour accéder au titre via une autre plateforme

Composé de quatre membres qui mettent en musique, en images et en scène les pérégrinations d’un personnage imaginaire aux multiples visages (Tomy Lobo) dans une esthétique musicale indie rock teintée de sonorités pop (heavy pop), mélangeant sons acoustiques, amplifiés, et électroniques.

De cette formation émane une énergie live puissante, où les sons électriques et électroniques s’entrechoquent, où des hymnes rageurs et mélancoliques dansent sur des percussions tribales et mécaniques.

Retrouvez Tomy Lobo en concert le 28 mars à la boule noir